Goncourt: Leïla Slimani primée pour «Chanson douce»

PRIX LITTERAIRE Le jury du prestigieux prix littéraire a rendu son verdict ce jeudi...

20 Minutes avec AFP

— 

Leïla Slimani, auteure de «Chanson douce».
Leïla Slimani, auteure de «Chanson douce». — JOEL SAGET / AFP

Le jury, présidé par Bernard Pivot, a tranché ce jeudi midi. Le prix Goncourt 2016 a été attribué à Leïla Slimani pour son roman Chanson Douce, paru chez Gallimard.

>> A Lire aussi: Les quatre prétendants au Goncourt 2016 passés en revue

Dans son deuxième livre – après Dans le jardin de l’ogre paru en 2014 -, l’auteure de 35 ans, qui était la favorite pour succéder à Mathias Enard, primé pour Boussole l’an passé, évoque l’infanticide. En 200 pages, elle raconte l’histoire de Louise, une nounou a priori irréprochable qui a tué deux enfants dont elle avait la garde.

« On lape chaque détail jusqu’à la dernière page »

« Cette dark Mary Poppins nous aspire progressivement dans son cauchemar psychologique, dont on lape chaque détail jusqu’à la dernière page. (…) Leïla Slimani dissèque de manière quasi scientifique le passage à l’acte meurtrier de Louise », écrivait 20 Minutes dans sa fiche de lecture de Chanson Douce.

Gaël Faye (Petit Pays, Grasset), Régis Jauffret (Cannibales, Seuil) et Catherine Cusset (L’autre qu’on adorait, Gallimard) étaient les trois autres auteurs dans la shortlist finale du Goncourt cette année.

Le prix Renaudot a été remis dans la foulée à Yasmina Reza pour Babylone.