Avec son premier roman «Petit Pays», Gaël Faye décroche le Goncourt des lycéens

ROMAN Prenez deux minutes pour savoir si Petit Pays de Gaël Faye est le livre qu'il vous faut...

Laurent Bainier

— 

Gaël Faye, Petit Pays, Grasset
Gaël Faye, Petit Pays, Grasset — 20 Minutes

Tous les jours, la rédaction de 20 Minutes ou ses lecteurs vous proposent une idée de roman à dévorer ou à offrir. Aujourd'hui, Petit Pays de Gaël Faye aux éditions Grasset (224 pages, 18€)

Faut-il lire le lauréat du Prix du Roman Fnac et du Goncourt des lycéens, Petit Pays, premier roman du rappeur Gaël Faye? La réponse en deux minutes montre en main.

Une citation :

«Chère Laure, Je ne veux plus être mécanicien. Il n’y a plus rien à réparer, plus rien à sauver, plus rien à comprendre.»

Pourquoi choisir ce livre ?

  • Parce qu’on a lu si peu de choses sur la guerre civile burundaise qu’on en a honte.
  • Parce que nous faire vivre la montée des tensions à hauteur d’enfant est, au-delà de l’autofiction, un parti pris efficace.
  • Parce que ce premier roman était l’un des plus attendus de la rentrée et, le livre terminé, on comprend mieux pourquoi.
  • Parce qu’on s’inquiétait de savoir si Gaël Faye réussirait son passage du rap au roman et qu’on ferait mieux de s’intéresser à l’astéroïde Bennu plutôt que de se biler pour n’importe quoi.
  • Parce que les échanges épistolaires du petit Gaby avec Laure, sa penfriend orléanaise, sont de petits bijoux et ne font que confirmer qu’on a été bien poissard, en CM2, d’avoir pour correspondant Gunther et ses interminables descriptions de la vie à la ferme en Bavière.

>> A lire aussi : Avec «Le Grand Jeu», Céline Minard tutoie les sommets

L’essentiel en deux minutes

L’intrigue. Gaby vit à Kinanira, le Wisteria Lane du Burundi, avec ses divorces, ses enfants gâtés et ses voisins relou. Un jour, on découvre que le pays d’à côté s’est suicidé et tout le quartier chavire. Les gosses abandonnent les mangues pour des grenades, les ados collent des stickers de Gandhi sur leur kalash, les pères s’éclipsent, les beautés désespèrent. Petit pays, où l’on appelait ses enfants Pacifique ou Innocent, «pendant trois mois tout le monde t’a laissé seul».

Les personnages. Gabriel, un gamin métis qui a toutes les peines du monde à rester un enfant. Ses potes, Bloods de contrefaçon qui rêvent de marques correctement orthographiées ; sa mère, éparpillée des deux côtés de la frontière rwandaise ; son père ex-alter et surtout expat, copain comme colon avec un nostalgique de Leopold II…

Les lieux. Kinanira, Bujumbura, Burundi. Une impasse dans un pays qui n’en est toujours pas sorti.

>> A lire aussi : Benoît Duteurtre publie un «Livre pour adultes» qui fait sourire en attendant la mort

L’époque. Le livre s’étale de 1992 à 1995. Trois années soit beaucoup plus qu’il n’en faut pour faire monter une cocotte-minute en pression.

L’auteur. Considéré comme l’un des auteurs-interprètes les plus brillants de sa génération, Gaël Faye sort avec Petit pays un premier roman prometteur. Et déjà, on attend la suite avec impatience.

Fiche réalisée par la rédaction de 20 Minutes. Pour rejoindre notre club de lecture, surveillez notre rubrique livres. Plus d’infos prochainement
 
>> "Petit Pays" de Gael Faye, disponible sur FNAC.com