"La fille au 22" de Anna-Véronique El Baze chez le Cherche Midi (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La fille au 22
La fille au 22 — Le choix des libraires

Courrier des auteurs le 25/05/2016

1) Qui êtes-vous ? !
Ma mère est autrichienne, mon père français né en Algérie. Je vis en France depuis l'âge de 5 ans. J'ai grandi en Normandie, à Vernon, au rythme de l'hôtel-restaurant de mes parents. Après une formation de traducteur-interprète, le hasard de la vie me mène à suivre une carrière dans la communication et les médias à Paris. Mon 1er roman, Elle l'attendait..., est paru en 2004, année de naissance de mes jumeaux Romain et Victoria. Depuis j'ai collaboré à divers ouvrages, édité en 2014 Les Œillets Jaunes (Editions Prisma), puis en 2015 Merci Papa (Le Cherche Midi Editeur). La Fille au 22 est ma 3ème fiction et mon 1er thriller !

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La Fille au 22 est une femme dont la vie bascule... puis sa nature de prédatrice se révèle par la magie d'une rencontre. Alors, elle commence à tuer... Léa pourrait être n'importe quelle femme.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Tu peux toujours flinguer un mort ! Balance ma belle ! L'enfer, j'y suis ! Au pire, tu m'envoies au paradis !"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le Boléro de Ravel, évidemment ! Mélodie tourmentée et mécanique qui a bercé l'enfance de Léa et qui rythme sa sanglante aventure...

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Je voudrais que les lecteurs se sentent happés dès le chapitre 1 et ne puissent plus lâcher le livre avant la page 183 !
Qu'ils s'attachent à cette Léa, qui pourrait être leur boulangère ou leur libraire... Qu'ils entrent dans son esprit, aussi monstrueuse soit elle, et «comprennent«sa logique implacable.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Je n'ai aucun rituel ; l'envie d'écrire s'impose. Je peux écrire n'importe où, dans un hall d'aéroport, un bar ou tout simplement à la maison. Paradoxalement, chez moi je suis incapable d'écrire en présence d'autres personnes, tandis qu'à l'extérieur, cernée d'inconnus et du brouhaha des discussions, je suis capable de m'isoler du monde.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
La réalité est au coeur de mon inspiration. Les faits divers, les femmes et les hommes qui se racontent, les rencontres, mon vécu personnel aussi. La vraie vie est bien plus incroyable que la fiction. Prendre appui sur le réel apporte à la fiction une dimension plus percutante, bouleversante, crédible.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
J'ai depuis toujours aimé écrire, rêver, m'évader dans un monde parallèle. Petite j'inventais des histoires de princes charmants, d'apaches et de chevaux volants, avant de me lancer dans l'écriture de poèmes (que j'étais d'ailleurs la seule à lire !). Le déclic s'est produit un soir où je me suis laissée aller à montrer un début de manuscrit à mon frère. Son étonnement m'a donné la confiance nécessaire pour poursuivre.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ?
Stephan Zweig sans hésitation ! La confusion des sentiments, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme et Destruction d'un coeur. Adolescente, sa sensibilité m'avait profondément marquée.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Les écrivains sont des passeurs d'émotion. Ils sont un lien entre soi et le monde extérieur, ils sont une porte vers le rêve, ou du moins vers un ailleurs. Ils contribuent à s'évader de sa vie... et donc à mieux la supporter !

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Les librairies sont à mon sens un îlot de calme, où on reprend son souffle, un espace où des hommes et des femmes de tous âges et de tous milieux se croisent et flânent. Une énergie très particulière s'en dégage. Les librairies offrent une sorte de "pause temps", comme si les âmes enfermées dans les pages des livres parfumaient l'atmosphère.

12) Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Les livres y tiennent une place thérapeutique ! Lire c'est s'évader, arrêter ses propres pensées, s'oublier dans d'autres vies. Un peu comme Léa d'ailleurs !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires