Diam's, en 2012 sur TF1 dans "Sept à huit"
Diam's, en 2012 sur TF1 dans "Sept à huit" — TF1

CONFESSIONS

Voile, rap, famille: Diam's se raconte dans «Mélanie, Française et musulmane»

Le deuxième ouvrage de la rappeuse sort ce jeudi...

Mélanie Georgiades alias Diam’s sort un deuxième livre très personnel, Mélanie, Française et musulmane chez Don Quichotte. « Il n’y pas de contradiction entre ces termes », écrit-elle. L’ouvrage s’articule comme une suite du premier, son Autobiographie publiée en 2012 dans la même maison d’éditions.

Sa nouvelle vie

L’artiste, qui se consacre à l’écriture et à sa fondation Big Up, revient sur sa conversion à l’islam, ses retrouvailles avec son père, son pèlerinage à la Mecque ou encore sa nouvelle vie de famille. On apprend qu’elle a donné naissance à un deuxième enfant, Abraham, après un divorce et un remariage.

Mélanie Georgiades, âgée de 34 ans, prévient : « Je ne suis pas un leader (…) Mais j’accepte mon rôle de témoin : témoigner qu’en tant que Française de souche, comme on dit, je suis également une croyante musulmane. » Elle consacre quelques lignes aux attentats contre Charlie Hebdo, sur lesquels elle s’était déjà exprimée, qui, sous sa plume sont des « actes à jamais étrangers à l’islam ». « On a assassiné des personnes et, peut-être avec, beaucoup d’espoir », analyse-elle.

La question du voile

Pas de prise de position dans cet ouvrage (éditions Don Quichotte) où il est essentiellement question de sa nouvelle vie vivant sa foi loin du succès qui l’avait propulsée sous les projecteurs au début des années 2000. Elle a le souci de ne pas s’engager dans des « débats houleux » ou de porter la voix des musulmans.

Mélanie Georgiades tient à évoquer la question du voile, qu’elle arbore depuis cinq ans. « Je porte le voile de mon plein gré et m’étonne encore d’être méprisée pour cela », écrit-elle, précisant qu’elle n’a pas de problèmes à cause de sa tenue dans le petit village où elle habite. Elle rend un hommage particulier à sa voisine Elisabeth et à ses autres voisins chrétiens pour qui ce n’est pas un problème.

De retour dimanche à la télévision

L’interprète de La Boulette et de Jeune demoiselle, aujourd’hui visiblement comblée, se compare souvent à l’artiste Diam’s, dont « la quête du succès accaparait » toute l’existence. « Je voulais toucher les étoiles, mais tout était noir en haut », écrit-elle encore. L’artiste semble avoir rangé définitivement son micro.

Diam’s avait sorti son dernier album S.O.S en décembre 2009 publiant trois ans après Diam’s, autobiographie, brisant ainsi un long silence médiatique. Quelques jours après, elle apparaissait voilée dans une interview télévisée. L’ex-rappeuse reviendra sur son livre dans l’émission Sept à Huit, diffusée dimanche sur TF1.