"Le réveil français : pour en finir avec les défaitistes, les déclinistes et autres prophètes de la décadence" de Laurent Joffrin chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le réveil français : pour en finir avec les défaitistes, les déclinistes et autres prophètes de la décadence
Le réveil français : pour en finir avec les défaitistes, les déclinistes et autres prophètes de la décadence — Le choix des libraires

Courrier des auteurs le 29/03/2015

1) Qui êtes-vous ? !
Laurent Joffrin, directeur de Libération, historien amateur, marin d'eau douce, guitariste malhabile, journaliste toujours passionné

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La France n'est pas en déclin ni en décadence. Elle a tous les moyens de sortir de la crise. Ceux qui prédisent son suicide ou sa chute mentent. Ils sont comme le docteur Knock qui décrétait ses contemporains malades pour leur vendre ses consultations et ses médicaments. Ils disent que tout va mal pour qu'on se tourne vers les extrêmes : nationalisme, ultra-libéralisme, dogmatisme de gauche. Ils annoncent la défaite de la France. En fait, c'est qu'ils ne l'aiment pas. En temps de guerre, les défaitistes sont fusillés. En temps de crise, ils doivent être dénoncés. C'est l'objet du livre.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Quand on voit tout en noir, on ne voit rien.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La Marseillaise, chant révolutionnaire.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'optimisme, c'est-à-dire le réalisme. Les pessimistes se croient plus lucides. Mais ils sont incapables d'expliquer les progrès réalisés par l'humanité. Toute bonne nouvelle les désarçonne.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Une vue sur la mer, de la musique classique ou des tubes des années 60-70.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
En commentant l'actualité.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
A l'âge de sept ans, en lisant Tintin, j'ai décidé d'être journaliste. Le reste en a découlé.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Le comte de Monte-Cristo, les Mémoires d'Outre-Tombe, les nouvelles de Borges.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Les écrivains servent à changer le monde en le racontant.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires