"Epicure en Corrèze" de Marcel Conche chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Epicure en Corrèze
Epicure en Corrèze — Le choix des libraires

Courrier des auteurs le 18/12/2014

Le philosophe Marcel Conche, comme nombre d'auteurs, répond à nos questions dédiées à la consolation :

Marcel Conche, aimez-vous le mot consolation ?
Non

Quelle relation avez-vous avec le mot consolation ? Le mot consolation vient-il aisément dans vos livres ?
Je n'ai aucune relation avec le mot consolation. Je ne crois pas que ce mot se trouve dans un de mes livres.

Quelle place tient la consolation dans votre vie personnelle (si ce n'est pas indiscret bien sûr) ? Certains auteurs écoutent la musique de J.-S. Bach, d'autres écoutent les chevaux brouter le long d'une rivière, les troisièmes lisent Spinoza.
Aucune. Voilà... ce sont des réponses qui correspondent exactement à la réalité, c'est-à-dire qu'elles sont parfaitement sincères. Non, je ne crois pas que je sois quelqu'un qui soit jamais «à consoler». Non... c'est-à-dire que je supporte la peine en dehors de toute consolation.

Courrier des auteurs le 10/12/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Un philosophe

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Comment vivre en vrai disciple d'Épicure

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Épicure est un bon conseiller pour la vieillesse, les stoïciens se révèlent meilleurs conseillers pour la jeunesse.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Une pièce de clavecin de Rameau

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
J'aimerais leur soumettre ma conception de l'amitié.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Il me faut être dans mon bureau, sans bruit ni musique, avec non loin de moi les classiques grecs.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Après une longue préparation mentale, un tâtonnement de jour et de nuit, l'idée nouvelle survient.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Je me suis voué à la philosophie dès mon enfance, et j'ai commencé à écrire mes réflexions dès mon adolescence.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Le premier choc me vint des Pensées de Pascal.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Les uns servent à plaire, d'autres à instruire, d'autres à édifier.

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Je ne pourrais m'en passer.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires