«Merci pour ce moment»: 145.000 exemplaires écoulés en quatre jours

LIVRES Le cabinet GfK vient de publier les premiers chiffres de vente…

A.L.

— 

"Merci pour ce moment" est déjà en rupture de stock dans la plupart des librairies.
"Merci pour ce moment" est déjà en rupture de stock dans la plupart des librairies. — Jacques Brinon/AP/SIPA

Pour sa première semaine de vente, Merci pour ce moment s’est écoulé à 145.000 exemplaires, dont 14.000 au format numérique et 131.000 pour l’édition papier. Voilà donc les premiers chiffres de vente (arrêtés au dimanche 7 septembre) de la bombe concoctée dans le secret par l’ex première dame Valérie Trierweiler et son éditeur Les Arènes.

Tiré initialement à 200.000 exemplaires, le livre était déjà épuisé vendredi «dans la très grande majorité des points de vente», selon le président du Syndicat de la librairie française (SLF). Des performances stupéfiantes qui horripilent certains libraires et inspirent les internautes en quête de bonnes affaires sur Le Bon Coin.

Le meilleur démarrage de 2014

Cent quarante-cinq mille exemplaires, ça représente quoi, au juste? «Il s’agit d’une part du meilleur démarrage de cette année 2014 et d’autre part, le poids de la version numérique atteint un niveau de ventes très significatif avec plus de 10 % des ventes totales du titre», commente Sébastien Rouault, chef de groupe Livres chez GfK, dans un communiqué.

Parmi les documents consacrés aux premières dames ou aux présidents de la République, les meilleurs démarrages se situaient autour de 40.000 ou 60.000 exemplaires pour les versions papier, souligne GfK.

Seule comparaison possible pour une semaine de lancement: les best-sellers de fiction, comme un Marc Levy, ou les bandes dessinées, comme le dernier Astérix.