"Théorie générale de l'oubli" de José Eduardo Agualusa chez Métailié (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Théorie générale de l'oubli
Théorie générale de l'oubli — Le choix des libraires

Résumé

Luanda, 1975. À la veille de l'Indépendance, Ludovica, agoraphobe et terrorisée par l'évolution des événements, se retranche dans son appartement en construisant un mur qui en dissimule la porte et la met à l'abri du reste du monde. Ayant transformé sa terrasse en potager elle va vivre là presque trente ans, coupée de tout, avec son chien Fantôme et un cadavre.
Ludo a vraiment existé et mené la vie que raconte le roman. En entrelaçant cette histoire avec les aventures tumultueuses des autres personnages, voisins ou entraperçus dans la rue, tous plus ou moins impliqués dans le marasme de la guerre civile, Agualusa souligne avec une ironie subtile les extraordinaires coïncidences de la vie et crée un roman brillant et enchanteur.

José Eduardo Agualusa est né à Huambo, en Angola, en 1960. Il a étudié l'agronomie à Lisbonne. Il a commencé sa carrière littéraire en 1988 et écrit depuis de nombreux romans traduits dans vingt pays. Il a reçu l'Independent Foreign Fiction Prize. Time Out New York le définit comme "l'une des voix les plus créatives qui nous arrivent d'Afrique".

La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 9 avril 2014

Tiré d'un fait divers réel, ce roman est une superbe variation poétique sur l'existence d'une femme qui s'est condamnée à une vie solitaire, mais aussi sur un pays victime de toutes les ré­bellions. Gamins des rues et animaux, croyances et sorcellerie qui hantent les esprits, disparitions et renaissances : la ville de Luanda est sans doute la véritable héroïne de ce livre magnifique, où les itinéraires se croisent et où l'espoir se confronte éternellement aux tueries politiques.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires