"Pensées en chemin : ma France, des Ardennes au Pays basque" de Axel Kahn chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Pensées en chemin : ma France, des Ardennes au Pays basque
Pensées en chemin : ma France, des Ardennes au Pays basque — Le choix des libraires

Résumé

Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici en randonneur de haut niveau, capable d'avaler deux mille kilomètres en parcourant «sa» France de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. Itinéraire buissonnier qui le conduit de la vallée de la Meuse à Saint-Jean-de-Luz, en passant par Vézelay, le Morvan, la Haute-Loire, les Causses et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle pendant sept cents kilomètres.
Le livre qu'il a tiré de ce périple est plusieurs choses à la fois : un carnet de voyage curieux, drôle, rêveur, où nous sont contées les anecdotes d'une traversée haute en couleurs ; une sorte de manuel d'histoire, où remontent à notre mémoire quelques-uns des lieux célèbres du passé de la France. Mais aussi une réflexion sur l'état de notre pays, la désertification de beaucoup de régions, la pauvreté de certaines, les effets ravageurs de la mondialisation. «Sécession», énonce-t-il : «J'appelle ainsi la rupture d'une partie de la population avec la vie politique ordinaire, l'apparente rationalité de son discours et ceux qui le tiennent.» Comme on voit, l'humaniste engagé n'a pas disparu derrière le marcheur.
Et puis ce livre est aussi l'occasion de rencontrer à chaque étape des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la vraie France d'aujourd'hui, celle dont on n'entend jamais parler.

Axel Kahn est l'auteur d'une vingtaine de livres dont plusieurs ont été des best-sellers, notamment Et l'homme dans tout ça ? (NiL, 2000), Comme deux frères. Mémoire et visions croisées, avec Jean-François Kahn (Stock, 2006) et L'Homme, ce roseau pensant (NiL, 2007).

La revue de presse : Julie Clarini - Le Monde du 20 mars 2014

Sur le trajet qui le mène des Ardennes au Pays basque, alternant plaines et vallons, campagnes et bourgades, Axel Kahn se perd, se reperd, souffre de la pluie et du froid (satané printemps 2013 !), mais garde intact son enthousiasme. Il conçoit son livre comme sa randonnée, dans le partage : on y fera par conséquent des rencontres, on y lira des constats et observations sur l'état de la France (" un pays durement éprouvé "), on s'y amusera - l'auteur ne s'est-il pas vu expliquer comment marcher plus vite que son ombre ?...
J'ai la passion de ce qui vient de s'accomplir ", s'écrie-t-il en fin d'ouvrage.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires