"Ce qui n'est pas écrit" de Rafael Reig chez Métailié (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Ce qui n'est pas écrit
Ce qui n'est pas écrit — Le choix des libraires

Résumé

Carlos emmène son fils Jorge en montagne pour un week-end entre hommes, c'est sa mère qui l'élève et il le voit très peu. Il le trouve étrange, trop rond, trop bébé pour ses quatorze ans, bref il est déçu par cet ado renfermé et maladroit dont il veut faire un homme, un vrai. Mais dès le début de la balade c'est Carlos qui découvre ses limites physiques et son incapacité à communiquer avec son enfant. Le séjour s'annonce difficile, surtout qu'au chalet les attend la nouvelle petite amie de Carlos, qu'il ne l'a pas dit à son fils et qu'elle n'est pas un modèle de discrétion.
Carmen restée en ville tombe sur un manuscrit laissé chez elle par Carlos, un polar scabreux et terriblement efficace ; peu à peu elle y voit de drôles de ressemblances avec la réalité, des prémonitions macabres, des menaces à peine voilées contre elle ou contre son fils. L'angoisse monte, les sous-entendus se multiplient. Elle tente d'appeler Jorge, mais Carlos a confisqué son téléphone. Désespéré et humilié le garçon s'enfuit dans la forêt et disparaît...
On ne lâche plus ce roman parfaitement noir où tout le monde, lecteur inclus, s'échine à lire entre les lignes «ce qui n'est pas écrit», et s'imagine le pire. Thriller psychologique basé sur les rancoeurs et les frustrations, se déployant dans une nature inquiétante sur une trame de film d'horreur habilement construite, ce texte confirme la virtuosité stylistique et l'inventivité narrative de son auteur.

Rafaël Reig est né à Cangas de Onis (Asturies) en 1963. Il a passé son enfance en Colombie avant de revenir étudier à Madrid. Il a enseigné la littérature aux États-Unis et s'est récemment installé comme libraire. Ce roman a reçu le prix Pata Negra décerné par des libraires.

"Je recommande avec enthousiasme Ce qui n'est pas écrit, du grand Rafaël Reig. Son meilleur roman. Monumental."
Isaac Rosa, El Pais

«Nous nous trouvons face à un écrivain pour lequel la littérature est bien plus qu'un divertissement trivial et un chapelet de mots.»
El Mundo

«Un artefact littéraire précis et intense, inquiétant jusqu'à la dernière page»
El Diario vasco

«Un jeu littéraire qui sidère par la précision de son exécution et la façon dont les pièces s'imbriquent comme dans une grande grille de mots croisés. [...] Une littérature vraie et intense.»
El Progreso

Le choix des libraires : choisi le 15/03/2014 par Lydie Zannini de la librairie DU THÉÂTRE ZANNINI à BOURG-EN-BRESSE, France

Carmen, maman de Jorge, l'élève, il a quatorze ans. Le père, Carlos, est absent ; mais le jour où il propose à son fils un weekend dans la montagne, Carmen est d'accord. Il faut que père et fils passent du temps ensemble.
Avant de partir, Carlos laisse son roman à sa femme. Carmen doit le lire.
Tout se tient : le roman et le réel... Serait-ce un message de Carlos ? Jorge serait-il la proie comme l'héroïne du roman ?

Le choix des libraires : choisi le 15/03/2014 par Marianne Kmiecik de la librairie LES LISIÈRES à ROUBAIX, France

Lire entre les lignes «ce qui n'est pas écrit», c'est ce que l'on tente de faire tout au long de cet impressionnant roman de l'écrivain espagnol Rafael Reig. Thriller psychologique captivant, Ce qui n'est pas écrit laisse le lecteur au bord de la crise de nerf tant la tension qui règne au fil des pages est extrême !
Alors que son ex-mari et son fils sont partis camper en montagne, Carmen entend bien profiter de son week-end. La bouteille de whisky à portée de main, elle se plonge dans le manuscrit que son ex-mari lui a laissé avant de partir. Mais très vite, un certain malaise s'insinue dans son esprit : pourquoi Carlos a-t-il tant insisté pour qu'elle lise ce polar, sordide histoire d'enlèvement ? Et pourquoi son fils ne répond-il pas au téléphone ? Les ressemblances entre elle et un des personnages du roman ne sont-elles réellement que des coïncidences ?
Construit brillamment et jonglant avec les points de vue, ce roman nous emporte au coeur d'un trio plein de rancoeur, de frustration, de peurs et de doutes, jusqu'au point de non retour...

La revue de presse : Delphine Peras - L'Express, février 2014

Avec son polar dans le polar, l'Espagnol Rafael Reig signe un thriller psychologique sombre et vertigineux...
Son lecteur, fasciné, suit les trois récits que le romancier entremêle avec habileté : la relation oppressante entre le père et le fils dans une nature hostile, le point de vue de la mère dont l'anxiété va grandissant, et le polar en tant que tel dont l'issue s'annonce des plus sombres. Ce dispositif redoutablement efficace met les nerfs à rude épreuve, tout en invitant à une réflexion passionnante sur la création littéraire.

La revue de presse : Macha Séry - Le Monde du 23 janvier 2014

L'Espagnol Rafael Reig s'impose comme un as du thriller psychologique avec une intrigue enchâssant habilement un roman dans le roman noir...
L'habileté de Rafael Reig réside dans sa faculté à jouer avec nos nerfs et nos habitudes de lecteur en entrelaçant fiction et fiction dans la fiction, comme si cette dernière donnait la clé de la première. Aussi se prend-on à anticiper mille scénarios machiavéliques. Les ingrédients sont réunis - un fils terrifié, que son père juge pusillanime, trop gâté et dont il souhaite furieusement " faire un homme " - et le cadre, une randonnée solitaire en haute montagne, propice à la tragédie. Que sait-on de Rafael Reig ? Peu de chose, hormis qu'il a enseigné la littérature aux Etats-Unis et tient aujourd'hui une librairie en Espagne. Il a écrit plusieurs romans dont l'un fut traduit en anglais par... Michel Houellebecq. Lauréat du prix Pata Negra, décerné par les libraires espagnols, Ce qui n'est pas écrit est son premier livre paru en France. Et une vraie découverte, tant ce thriller psychologique, qui progresse sous des auspices horrifiques, crée un sentiment de malaise grandissant. Qu'adviendra-t-il de la jeune fille séquestrée ? Et de Jorge ? Comme il ne s'en est pas caché, Rafael Reig manipule le lecteur. Précisons : un lecteur content et consentant.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires