"Malgré Fukushima : journal japonais" de Éric Faye chez Corti (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Malgré Fukushima : journal japonais
Malgré Fukushima : journal japonais — Le choix des libraires

Résumé

De Wakkanai, la pointe nord enneigée, jusqu'à l'extrémité australe à Iriomote, non loin de Taiwan, pendant quatre mois j'ai tenté de comprendre cette virgule gigantesque entre l'Eurasie et le Pacifique : Nihon. Le Japon. J'ai tenté d'épuiser l'énergie qui me pousse à apprendre et à apprendre dans l'espoir de trouver je ne sais quel repos, et je n'y suis pas parvenu. Le Japon sans cesse place l'esprit en éveil, l'aiguillonne dès qu'il baisse la garde. Le Japon n'étanche jamais la soif de savoir, tant le savoir, là-bas, est enfermé dans des poupées gigognes à l'infini, à moins que ce ne soit dans un labyrinthe de miroirs renvoyant quelque éclat jusqu'au plus profond des ombres.
Ceci est le journal de quatre mois ayant eu comme camp de base, à l'été et à l'automne 2012, la villa Kujoyama, à Kyoto. Prions tous les kamis de toutes les montagnes pour que, sur les hauts de Kujo, cette villa continue d'exister longtemps, pour le bonheur de ceux qui m'y succéderont.

E. F.

Éric Faye a publié chez Stock Croisière en mer des pluies (1999), Les cendres de mon avenir (2001), La durée d'une vie sans toi (2003), Mes trains de nuit (2005), Le syndicat des pauvres types (2006), L'homme sans empreintes (2007) et Nous aurons toujours Paris (2009).
Il a reçu le Grand Prix du Roman de l'Académie Française en 2010, pour Nagasaki, Stock.

Le choix des libraires : choisi le 10/03/2014 par Romain Boyer de la librairie LA RENAISSANCE à CREIL, France

C'est avec délice que l'on plonge dans ce carnet de voyage où Eric Faye, lauréat à la villa Kujoyama de Kyoto, en véritable goûteur du temps parcours tout le Japon durant quatre mois afin de nous faire partager l'essence de cet archipel si fascinant.
Un enchantement de lecture.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires