"Pèlerins de confiance : le chemin de communion suivi à Taizé" de Frère Alois de Taizé chez Presses de Taizé (Taizé-Communauté, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Pèlerins de confiance : le chemin de communion suivi à Taizé
Pèlerins de confiance : le chemin de communion suivi à Taizé — Le choix des libraires

Résumé

Avec des jeunes de nombreux pays, la communauté de Taizé poursuit un pèlerinage de confiance sur la terre. Elle n'organise pas les jeunes en un mouvement autour d'elle mais elle les stimule à créer la paix et la confiance là où ils vivent, dans l'Église et dans la société. Elle les soutient en les accueillant pour des séjours sur la colline bourguignonne ou en les accompagnant par des rencontres sur tous les continents.
Le chemin de communion que frère Roger a ouvert très humblement en s'installant seul à Taizé en 1940 pendant la guerre mondiale s'est ainsi élargi à des dimensions inattendues.
Dans ce petit livre, frère Alois, prieur de Taizé, décrit d'abord l'héritage laissé par le fondateur de la communauté. Puis, par les lettres qu'il adresse chaque année aux jeunes depuis qu'il a succédé à frère Roger, il donne quelques bases essentielles pour trouver un sens à la vie et devenir témoins d'Évangile dans le monde d'aujourd'hui. Enfin il montre ce que signifie s'engager pour toute l'existence à la suite du Christ et comment les frères de Taizé cherchent par leur vie à donner un signe de l'unité des chrétiens.

Frère Alois est né en Allemagne en 1954. Devenu frère de Taizé en 1974, il s'est consacré à l'écoute et à l'accompagnement des jeunes et il a coordonné l'organisation des rencontres internationales à Taizé ou dans des métropoles d'Europe. Il a été désigné comme successeur par frère Roger et il est devenu prieur après sa mort tragique en 2005.

Courrier des auteurs le 10/03/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis frère Alois, prieur, c'est-à-dire responsable, de la communauté de Taizé.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Soutenir les jeunes qui cherchent à mieux comprendre ce que signifie la foi chrétienne et comment elle engage à vivre de nouvelles solidarités humaines.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La foi n'est pas en premier lieu l'adhésion à des vérités, mais une relation personnelle avec Dieu.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Je souhaiterais qu'il fasse penser au dernier mouvement de la symphonie Jupiter de Mozart. Il rayonne de joie. La double fugue à la fin rassemble dans l'unité toute la diversité des thèmes de la symphonie.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'image d'un Dieu comme juge sévère a fait beaucoup de mal. A la suite de frère Roger, fondateur de notre communauté, nous voudrions dire que Dieu aime les hommes, tous les hommes sans distinction, que Dieu ne peut qu'aimer.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires