"Amour et rupture : les destins du lien affectif" de John Bowlby chez Albin Michel (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Amour et rupture : les destins du lien affectif
Amour et rupture : les destins du lien affectif — Le choix des libraires

Résumé

Les conférences ici rassemblées par le psychanalyste et pédopsychiatre John Bowlby, fondateur de la théorie de l'attachement, sont d'une extraordinaire actualité, tout comme celles qu'il a réunies plus tard dans Le Lien, la psychanalyse et l'art d'être parent.
John Bowlby aborde ici des thèmes d'une importance clinique essentielle : les relations parent-enfant, les réactions face au deuil et au bouleversement des liens affectifs tant chez les enfants que chez les adultes. À partir des études de Mary Ainsworth, venues prouver la pertinence de sa perspective novatrice, il indique ce qui, dans les relations parent-enfant, constitue une base saine favorisant la confiance en soi et l'autonomie.
Bowlby offre enfin une synthèse magistrale de la théorie de l'attachement. Il démontre son utilité dans l'aide à apporter aux enfants, aux parents et aux adultes en général confrontés à des problèmes relationnels. Il se place ainsi dans une perspective thérapeutique tout autant que pédagogique et préventive.

«Une excellente introduction à la pensée de Bowlby.»
British Journal of Psychiatry

John Bowlby (1907-1990) psychanalyste et pédo-psychiatre anglais de renommée mondiale, est le fondateur de la théorie de l'attachement. Ont été publiés en français sa trilogie monumentale sur l'Attachement (PUF) et le recueil Le lien, la psychanalyse et l'art d'être parent (Albin Michel, 2011).

La revue de presse : Elisabeth Roudinesco - Le Monde du 6 février 2014

Peu connu en France aujourd'hui, le psychanalyste anglais John Bowlby (1907-1990) est pourtant célèbre dans le monde entier pour avoir inventé des notions devenues si populaires qu'on a oublié d'où elles venaient : attachement, séparation, résilience, privation, perte, carence de soins maternels, lien affectif, détresse, conflit, ambivalence, etc. Autrement dit, quand on expose à la télévision ou dans la presse à grande diffusion des histoires d'enfants heureux ou malheureux, nourris au sein ou au biberon, mis à la crèche, placés en nourrice ou admis à l'école, soignés à l'hôpital avec ou sans leurs jouets, élevés en alternance par une mère ou un père, traités comme des objets par des adultes pervers, moqués par un entourage haineux, infériorisés, délaissés, on fait du Bowlby sans le savoir. Celui-ci eut en effet le génie de traiter tous les aspects de la vie infantile en donnant un contenu clinique et conceptuel à des mots tirés du vocabulaire courant. Et c'est pourquoi la parution de sept conférences, prononcées entre 1956 et 1976, est un événement susceptible d'éclairer le public sur des termes couramment employés mais souvent édulcorés à force de vulgarisation. Bowlby livre ici un condensé de ce que fut son approche clinique pendant quarante ans (1940-1980)...

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires