"Le retour" de Dulce Maria Cardoso chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le retour
Le retour — Le choix des libraires

Résumé

Adolescent, Rui vit en Angola avec ses parents et sa soeur. En 1975, la guerre civile fait rage et, comme tous les Blancs, ils doivent partir pour la métropole. Mais c'est à trois qu'ils feront le voyage de retour : soupçonné par l'armée de libération d'être le «boucher de Grafanil», le père de Rui est arrêté devant ses yeux et emprisonné.
À Lisbonne, la famille incomplète est accueillie dans un hôtel 5 étoiles, rempli de rapatriés comme eux. Rui va y découvrir l'automne, les filles, la honte et la peur de devenir le seul homme de la famille. Son père reviendra-t-il un jour ?

Dulce Maria Cardoso livre un roman sensible sur la perte - perte du pays aimé, perte de l'innocence - porté par le regard juste et touchant d'un adolescent. Elle rend hommage à tous les exilés qui ont un jour dû laisser une terre derrière eux.

Dulce Maria Cardoso est née en 1964 à Trás-os-Montes. Elle a passé son enfance en Angola qu'elle a du quitter en 1975 pour rejoindre Lisbonne où elle vit toujours aujourd'hui. Chevalier des Arts et des lettres, elle a reçu de nombreux prix littéraires, parmi lesquels le European Union Prize for Literature 2009 pour Les anges, Violetam The Portuguese Pen Prize 2011 pour O chão dos pardais. Deux de ses romans ont précédemment été traduits : Coeurs arrachés (Phéhus, 2002) et Les anges, Violeta (L'esprit des péninsules, 2005).

La revue de presse : Laëtitia Favro - Le Journal du Dimanche du 23 février 2014

Un adolescent portugais quitte l'Angola devenu indépendant. Un récit juste sur le déracinement...
Sous les traits d'un adolescent d'abord égoïste et sauvage, contraint, par un déracinement brutal et l'arrestation de son père, à entrer précocement dans l'âge adulte, Dulce Maria Cardoso analyse avec une grande justesse le sentiment nostalgique de ceux qui ont dû fuir leur patrie d'élection ou d'origine. Si la violence le dispute souvent à la drôlerie, l'émotion règne, maîtresse de l'écriture,..
Son cheminement accompagne les balbutiements d'une démocratie fragile, essoufflée par des années de dictature et par la perte de son empire colonial, mais désireuse de se redécouvrir en tant que nation, autant que peut l'être cet attachant héros de devenir un homme.

La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 12 février 2014

Nourri sans doute d'éléments autobiographiques - née en 1964 au Portugal, Dulce Maria Cardoso a grandi en Angola -, Le Retour est un beau roman sur une page récente de l'histoire du Portugal et sur le sort des rapatriés qui ont dû tout abandonner derrière eux. Demeurant longtemps incapables d'imaginer qu'ils pourraient avoir une vie nouvelle, dans un pays nouveau.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires