"14-18 : quatre ans cachés dans le grenier" de Dominique Zachary chez Jacob-Duvernet (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

14-18 : quatre ans cachés dans le grenier
14-18 : quatre ans cachés dans le grenier — Le choix des libraires

Résumé

Une cachette pendant 1 526 jours reclus sur quelques mètres carrés dans un grenier, cela dépasse l'entendement. Et pourtant, c'est ce qu'ont vécu deux jeunes poilus de Lorraine, il y a cent ans.
A la fin août 1914, après la Bataille des Frontières à cheval entre la France et la Belgique, Alfred Richy et Camille Muller, deux soldats de 22 ans, ont tenté de rejoindre leur unité repliée sur Verdun, en vain. Voulant reprendre des forces dans la maison familiale d'Alfred à Baslieux, tout près de Longwy, les deux compères n'y sont pas restés une nuit, une semaine ni même un mois. Ce sont un peu plus de quatre années qu'Alfred et Camille ont passées à l'arrière du front, loin des combats !
Découvrez l'aventure extraordinaire de ces deux poilus qui ont dû, bien malgré eux, durant toutes ces années d'Occupation, vivre et dormir sur le plancher placé juste au-dessus de la chambre réquisitionnée par les troupes allemandes. Alfred et Camille n'étaient ni lâches ni déserteurs. Des hommes tout simplement, accrochés à leur liberté et leur indépendance de paysans. Ce récit a pu être nourri par le souffle d'Alfred Richy qui, tout au long de sa retraite forcée jusqu'en 1918, a retranscrit au jour le jour dans un carnet son ressenti ainsi que les échos de son village.

Dominique Zachary est journaliste dans la presse quotidienne en Belgique. Ses précédents livres ont été couronnés de succès, dont son best-seller en Belgique, La patrouille des enfants juifs, adapté à la scène et en BD. Il a publié La Traîtresse, son premier roman, à l'automne 2013 (Michalon).

Préface de Jean-Yves Le Naour, historien et grand spécialiste de la Première Guerre mondiale en France.

Courrier des auteurs le 10/02/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Journaliste dans la presse quotidienne au sud de la Belgique (groupe l'Avenir), j'aime investiguer, chercher, enquêter, rencontrer des témoins, raconter des histoires. Surtout quand cette histoire est vraie et véhicule une grande part d'émotion qui touche à l'humain.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
C'est l'histoire de deux modestes anti-héros qui vont devenir des héros. Ou comment la liberté n'a pas de prix. Deux poilus lorrains sont restés cachés à l'arrière du front pendant plus de 1500 jours, avant que leurs parents soient récompensés à la fin de la guerre.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«La nuit, dans leur grenier de Baslieux où la lune découpe des ombres et des silhouettes blafardes, Alfred et Camille croient voir des fantômes de camarades de Verdun tomber des poutres ou glisser sur le plancher.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le poème de Verlaine «Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone», mis en musique par Charles Trenet. Les deux poilus reclus au fond de leur grenier eux aussi ont connu la mélancolie des sanglots longs de l'automne. Mais cette chanson et ce poème sont aussi un signe d'espérance, d'annonce d'une paix imminente, telle la promesse et le code du débarquement trente ans plus tard en 1944.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Partager des moments intenses d'émotion et de vérité.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires