"Un buisson d'Amarante" de Adrien Sarrault chez Editions Daphnis et Chloé (Paris)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Un buisson d'Amarante
Un buisson d'Amarante — Le choix des libraires

Résumé

Lorsque Amaury débarque à Paris dans sa classe préparatoire scientifique, il n'a de français que son passeport. Né à Phnom-Penh, il a grandi à Tanger. Cette différence lui colle à la peau : admis dans une grande école d'ingénieurs, il n'en nourrit pas moins un syndrome de l'imposteur qui ne va jamais cesser de le poursuivre. De Java à Berkeley, en passant par Paris et Pondichéry, lui, l'apatride, est en réalité à la recherche de lui-même. Classes préparatoires, grandes écoles, MBA, start-ups, comités de direction, mais aussi courses hauturières et équitation de haut niveau : Amaury trace son chemin dans un système de castes où la cooptation est la règle et où les puissants se reconnaissent et s'adoubent entre eux.
Sur fond de chronique des quarante dernières années, ce roman d'apprentissage écrit dans un style corrosif et plein d'humour offre une réflexion profonde et nécessaire sur notre société et sur l'élitisme, dans les univers fascinants de l'aérospatial et de l'Internet.

Grand voyageur, cosmopolite, ingénieur et MBA, Adrien Sarrault observe ses congénères et le monde qui va. Un Buisson d'Amarante est son premier roman.

Courrier des auteurs le 30/01/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Sur le papier, une personne très comme il faut... Bonne éducation, bonnes études, carrière honorable...
Mais je me suis toujours senti assez mal à l'aise, comme décalé, sur ces routes un peu trop balisées qui mènent du banc de l'école aux États-Majors des grandes entreprises. C'est ce décalage que j'ai voulu explorer dans ce roman.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
C'est un roman initiatique, qui se déroule dans plusieurs pays et dans des univers sociaux assez variés. Au final, cela donne un mélange de roman d'aventures, de chronique des 40 dernières années, et de satyre sociale...

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
En plein délire de la bulle Internet, alors que le personnage principal, Amaury, a enfin l'impression de s'épanouir, il raconte qu'"il pensait s'être échappé à jamais du monde des entreprises classiques, avec leurs bureaux en aggloméré, leurs bataillons de cadres aigris et veules, leurs dirigeants retors, et leurs DRH lucifériens"... J'aime bien cette phrase, je trouve qu'elle décrit assez bien certains travers du conformisme et du monde tu travail.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Les Buissons d'Amarante, ce sont ces plantes en boule qu'on voit dans les westerns. On ne peut donc pas ne pas penser à Ennio Morricone... Le côté romantique du livre ferait lui plutôt penser à Beethoven, Chopin ou Liszt. Enfin, côté pop, "le blues du Businessman" colle aussi assez bien à l'histoire.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'idée qu'il ne faut jamais chercher à se débarrasser de ce qui est particulier en chacun d'entre nous, de ce qui fait notre unicité, notre altérité. Et qu'au contraire, il faut les cultiver...

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires