"Le bout du monde... où tout est possible" de Jean-Yves Barzic chez Découvrance (La Rochelle, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le bout du monde... où tout est possible
Le bout du monde... où tout est possible — Le choix des libraires

Résumé

Décembre 1698. Lescadre commandée par le Malouin Jacques Gouin de Beauchesne appareille du port de La Rochelle. Après avoir essuyé bien des déboires dans les préparatifs, la Compagnie de la mer du Sud lui a enfin donné carte blanche. La mission est : explorer le détroit de Magellan, y installer des comptoirs et prospecter les riches côtes des Indes espagnoles jusqu'au Pérou.

De la relation de ce voyage que nous a léguée l'ingénieur hydrographe Jacques Duplessis, membre de l'expédition de Gouin de Beauchesne, Jean-Yves Barzic a tiré la matière d'une oeuvre palpitante où s'entrechoquent dans le tumulte de formidables tempêtes, les destins des officiers, des matelots et des flibustiers embarqués à bord. Entre révoltes, beuveries, trahisons, mutinerie et actes de guerre, ce roman vrai nous entraîne dans un univers rude qu'éclaire toutefois l'étonnante amitié nouée par Beauchesne et les siens avec les Indiens onas, ce peuple de la Terre de Feu, que les Occidentaux, au XIXe siècle, décimeront sans pitié.

Courrier des auteurs le 11/04/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Né en face de l'archipel des Glénan. J'ai vécu le journalisme comme une passion, plus qu'un métier. C'est d'un bout à l'autre de la France que j'ai bourlingué...tout en mettant parfois mon sac à bord d'un bateau. Par atavisme. J'ai également fait ma cour à Clio, et je lui ai offert une histoire de la Bretagne au temps de Louis XIV (l'Hermine et le soleil, les Bretons au temps de Louis XIV) prix d'Histoire des écrivains bretons en 1996. J'également publié un livre, en Belgique, intitulé Semois, tabac des brumes. Une certitude : je n'irai jamais constater de visu si, aujourd'hui, la Terre de Feu est aussi vierge que dans mon livre, car je sais qu'elle ressemble à un prospectus d'agence de voyage. Dommage, j'aurais voulu me recueillir devant la statue dressée à la mémoire du Dernier Ona....

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le bout du Monde... où tout est possible raconte le voyage accompli à la charnière du XVIIe et du XVIIe siècle par deux frégates, Le Phélypeaux et Maurepas, commandées par le Malouin Jacques de Beauchesne, missionné par Louis XIV pour coloniser le détroit de Magellan et commercer à la côté des Indes espagnoles (Chili et Pérou). Cette navigation fit l'objet d'une relation de la part de l'ingénieur Jacques Duplessis, embarqué à bord, relation longtemps tenue secrète, et qui est conservée aux Archives de la Marine à Vincennes. Le Bout du Monde...où tout est possible est le roman vrai, inspiré de ce voyage, et qui nous restitue le périple de ces deux frégates, nous décrit le quotidien à bord des vaisseaux, les péripéties (tempêtes, mutinerie, scorbut) qui émaillèrent ce voyage, et notamment le rôle assez trouble que tinrent les flibustiers de l'expédition. Ce qui nous vaut une galerie de portraits hauts en couleurs, et des dialogues plein de sel (normal pour un roman maritime !) Il nous nous révèle enfin l'étonnante civilisation des indiens onas de la Terre de Feu que rencontrèrent les équipages, rencontre que Duplessis a immortalisée dans ses aquarelles.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Le mal n'est pas une maladie mortelle, il arrive qu'on en guérisse..."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
L'ouverture du Hollandais volant de Wagner qui convient bien aux tempêtes de Magellan. Peut-être aussi quelques mesures de Haendels...

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le Bout du Monde... où tout est possible, dépasse la simple notion de géographie, mais implique aussi à travers la rencontre des Indiens et des navigateurs occidentaux la possibilité qu'ont les Hommes de transcender leur propre individualité pour aller vers l'autre, celui qui les révèle à eux -mêmes.
Peut-être aussi une réflexion sur cette illusion que le progrès de la civilisation rendrait l'Homme meilleur... La preuve, les descendants de ces même Onas, deux siècles plus tard furent entièrement décimés...

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.