"La galerie des murmures : vingt scènes de la vie rêvée des oeuvres" de Isabelle Cousteil chez Triartis (Paris)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La galerie des murmures : vingt scènes de la vie rêvée des oeuvres
La galerie des murmures : vingt scènes de la vie rêvée des oeuvres — Le choix des libraires

Résumé

Dans son «musée imaginaire», Isabelle Cousteil franchit allègrement la ligne rouge du délire romanesque.

Elle nous dévoile l'amour du violoncelliste de Modigliani pour le violon d'Ingres de Man Ray, nous fait craindre un réveil des Antiques du Louvre et la révolte de la déesse Bastet contre Jean de La Fontaine. Elle entend le duc et la duchesse de Berry se quereller post mortem. Elle enchaîne Camille Claudel et Séraphine de Senlis dans la souffrance et la folie, surprend une discussion de voyous fraternels entre Monna Lisa et l'Ange de Reims...

Et, dans un jardin de Monet, une belle mélancolique confie son seul espoir : vous revoir lorsque vous aurez refermé ces pages.

Les portraits murmurent. Écoutez-les avec les yeux pour mieux les voir avec le coeur,

... comme les ont «entendus» les pinceaux de Lupi.

Courrier des auteurs le 28/01/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Une vierge sage et folle, toujours entre réalité et fiction, qui aime profondément la vie, en témoigner, la raconter, la réinventer.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le petit théâtre de la vie. La permanence de l'âme humaine par-delà les siècles, les modes, les milieux.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Doucement, imperceptiblement, sans même que la foule autour de vous s'en doute, vous vous coulerez dans la matière épaisse de la toile, vous vous abandonnerez à la couleur vibrante, vous vous retrouverez assis sur l'herbe à mes côtés.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«Les gymnopédies» de Satie, à la fois facétieuses et nostalgiques.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le goût des autres.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.