"Les chiens de Belfast" de Sam Millar chez Seuil (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Les chiens de Belfast
Les chiens de Belfast — Le choix des libraires

Résumé

Il s'en passe de belles, à Belfast, cet hiver-là...
Deux mains gauches sont découvertes dans les entrailles d'un sanglier abattu à la chasse. Vingt ans plus tôt, c'étaient des chiens sauvages échappés du zoo qui déchiquetaient les corps...
Et il ne fait pas bon s'attarder dans les bars : une femme mystérieuse - pute ou pas pute ? - attire plusieurs hommes de la ville dans ses filets, puis s'offre à leurs dépens des séances de torture raffinées avant de les achever. Le soin de démêler les fils sanglants de cette série macabre échoit à Karl Kane, détective privé cabossé par la vie et hanté par un drame digne d'un fantasme de James Ellroy. Et ce n'est pas la police qui va l'aider.

L'humour noir, très noir, mais cultivé, de Sam Millar est de nouveau présent dans ce premier volet d'une trilogie policière pas comme les autres.

Né à Belfast en 1958, Sam Millar, a fait de la prison en Irlande du Nord comme activiste politique, et aux États-Unis comme droit commun. De retour à Belfast où il vit toujours, il est devenu écrivain, auteur de deux romans noirs, Poussière tu seras et Redemption Factory {Rouge est le sang chez Points), et d'une autobiographie On the Brinks (Seuil, 2012).

Le choix des libraires : choisi le 18/01/2014 par Sebastien Wespiser de la librairie LE THÉ DES ÉCRIVAINS à PARIS, France

Sebastien Wespiser recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com

La revue de presse : Christine Rousseau - Le Monde du 6 février 2014

Si le lecteur est bousculé, c'est moins par la nature et le subtil dosage entre sauvagerie et perversité des crimes que par la construction du roman. Notamment dans la premier partie, où l'écrivain semble avoir jeté tout à trac les différentes pièces de son puzzle. Non seulement il entremêle les époques, mais il ajoute aussi à l'intrigue le récit d'un drame vécu par Karl Kane dans son enfance. Drame sur lequel on espère que l'écrivain reviendra dans les prochaines aventures de son héros. Car, malgré ces embardées narratives, compensées par un sens de l'action et des dialogues percutants, pimentés de métaphores, Sam Millar nous a rendu sacrément attachant ce faux dur à l'humour noir et ravageur.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires