"Le fidèle Rouslan" de Gueorgui Vladimov chez Belfond (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le fidèle Rouslan
Le fidèle Rouslan — Le choix des libraires

Résumé

En Sibérie, au début des années 1960. Chien de garde d'une redoutable efficacité, Rouslan voit son monde s'écrouler un matin : le camp de prisonniers vient de fermer, son maître lui donne congé. Que faire quand on n'a connu que le travail ? Quand toute sa vie, on a répondu aux ordres ? Quand on ne sait rien faire d'autre que garder des prisonniers ? Si les autres chiens vont quémander de la nourriture et un abri chez les villageois, Rouslan, lui, ne se compromet pas. Hier encore, il sautait à la gorge du prisonnier fuyard, son flair lui faisait retrouver celui qui avait volé un quignon de pain, son endurance le faisait courir des heures derrière les colonnes de détenus.
Rouslan le sait, c'est dans la force et dans l'ordre qu'on trouve la liberté...

«Sommes-nous une nation de chuchoteurs, d'ordures et de mouchards, ou sommes-nous un grand peuple ?» À travers le portrait de Rouslan, Gueorgui Vladimov livrait un brûlot, description aussi fascinante que glaçante de l'enfer concentrationnaire et, au-delà, de l'atroce absurdité du système soviétique. Un temps attribué à Soljénitsyne, Le Fidèle Rouslan a été interdit en URSS jusqu'à la perestroïka et sera publié clandestinement en Allemagne, puis en France en 1978 (Le Seuil).

Né en 1931 en Ukraine, Gueorgui Vladimov a fait ses débuts littéraires dans les années 1950, avec Le Grand Filon (Gallimard, 1963). Au tout début des années 1960, il écrit ce qui deviendra son ouvrage le plus connu, Le Fidèle Rouslan. En 1967, lors du congrès de l'Union des écrivains, Vladimov défend la liberté artistique. Dix ans plus tard, il démissionne de la même Union et prend la direction de la section clandestine moscovite d'Amnesty International. Constamment surveillé, menacé d'arrestation, il émigré en 1983 en Allemagne de l'Ouest. Ami du dissident Andreï Sakharov, reconnu comme l'un des écrivains les plus courageux de sa génération, Gueorgui Vladimov s'est éteint à Francfort en 2003.

La revue de presse : Nils C. Ahl - Le Monde du 16 janvier 2014

Diffusé, à la fin des années 1970, sous forme de samizdat, en Union soviétique, Le Fidèle Rouslan n'a rien perdu de sa force et de son efficacité. Le roman le plus connu de l'écrivain dissident Gueorgui Vladimov (1931-2003) dit la vertu terrifiante et l'atroce morale des gardiens des camps fermés pour mieux " s'étendre partout ".

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires