"Kullorsuaq : un village aux confins du Groenland" de Nicolas Dubreuil ,Tiphaine Perin chez La Martinière (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Kullorsuaq : un village aux confins du Groenland
Kullorsuaq : un village aux confins du Groenland — Le choix des libraires

Résumé

«J'avais entendu parler d'un village, dernier bastion des chasseurs traditionnels groenlandais. Je décide de tenter une expédition à ski jusqu'à Kullorsuaq. Titus, un ami inuit - celui-là même qui m'avait sauvé la vie alors que la glace avait cédé sous mon poids -, me prévient : "Attention Nikoula ! Là-bas, les hommes sont durs, très traditionnels ! Tout y est très sale !" J'étais encore plus motivé...»

Nicolas Dubreuil, explorateur et photographe, passe près de neuf mois par an près des pôles. Depuis 25 ans, il sillonne en kayak, à ski, en traîneau et à pied les régions les plus reculées du Grand Nord. Il y a quelques années, il décide même d'y acheter une maison. À Kullorsuaq. Un village découvert par hasard et situé au fin fond du Groenland, où la chasse à l'ours et au phoque est une question de survie.
Il raconte ici les difficultés et les bonheurs de son intégration, puis la vie quotidienne aux côtés des Inuits, et notamment de ses amis Ole et Adam. C'est l'occasion de découvrir un univers totalement à rebours de la pensée occidentale, dans lequel les hommes maîtrisent aussi bien la chasse au Narval que les subtilités de Facebook. Un monde on ne peut plus démocratique où les femmes tiennent un rôle fondamental.

Nicolas Dubreuil a quitté depuis 25 ans son poste d'enseignant à la Faculté de Strasbourg pour partir définitivement dans le Grand Nord. Il est aujourd'hui responsable de plus d'une centaine d'expéditions. Désormais reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes du monde des glaces, il est l'auteur d'Aventurier des glaces (La Martinière, 2012) et Mystères polaires (La Martinière, 2013).

Courrier des auteurs le 16/11/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Un aventurier et conteur polaire.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le thème central de ce livre est le village le plus extrême du Groenland et ses habitants : Kullorsuaq. A travers mon expérience, mes rencontres et mon emménagement dans ce petit village on découvre l'organisation et la vie des derniers chasseurs du pôle.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«C'est un pays ou celui qui survit n'est pas le plus fort ni le plus malin, mais le plus humble."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Celle du vent qui court sur la banquise pour apporter le bruit des pas de l'ours sur la neige fraiche.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
A travers ce livre, j'aimerais donner envie de réaliser ses rêves et partager avec eux cette phrase d'Alfred de Vigny : «Une vie réussie c'est un rêve d'adolescent réalisé dans l'âge mur.»

La revue de presse : Marine de Tilly - Le Point du 21 novembre 2013

Pourquoi le lire ? Parce que l'inconnu est comme les rêves, il est encore plus beau quand il a si peu de chances d'être un jour connu (qui d'entre nous a la moindre chance d'aller à Kullorsuaq ?). Parce que c'est le pouls de ce village du bout du monde, en photos et en mots, et de la chaîne vivante qui bat entre nos mains. Parce que l'aventure est belle, pleine, modeste, sincère. Parce qu'elle s'achève par le récit du voyage de deux amis inuits de Dubreuil, Ole et Adam, en France et en Suisse, en pleine modernité, dans cette société qui, ils le savent, les envahira bientôt. Parce que "c'est loin, mais c'est beau". Et parce qu'après on sait qu'une olive a le même goût qu'un intestin de perdrix des neiges.
Où et quand le lire ? Au chaud, au creux d'un poêle, en s'arrêtant souvent, pour faire durer l'enchantement.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires