"Lumières fantômes" de Lydia Millet chez le Cherche Midi (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Lumières fantômes
Lumières fantômes — Le choix des libraires

Résumé

1994, Californie du Sud. Hal Lindley, modeste fonctionnaire, sent sa vie lui échapper. Sa vie conjugale, en particulier. Sa femme, Susan, pourra-t-elle se contenter longtemps d'un homme comme lui, sans horizon, que ce soit matériel ou spirituel ? Ne va-t-elle pas bientôt lui préférer son collègue de bureau, Robert, jeune loup aux dents longues ? Dans une tentative éperdue pour changer la donne, Hal prend le pari fou de quitter son existence désespérément normale pour partir à la recherche de T., le patron de Susan, mystérieusement disparu dans la jungle du Belize. Mais à vouloir ainsi dépasser ses propres limites pour regagner son respect et celui des autres, Hal ne réalise pas encore à quel point, en quittant la civilisation, il se met en danger.

Après comment rêvent les morts, Lydia Millet se demande s'il nous est possible d'aller au-delà de nos vies paralysées par les conventions. À la fois satire sociale, comédie noire et drame psychologique, ce voyage au coeur des ténèbres d'un Américain moyen en pleine crise existentielle, qui rappelle J. M. Coetzee et Paul Auster, a été salué, lors de sa sortie aux États-Unis, par une critique unanime.

«Prodigieux !»
The New York Times

«Un cocktail d'histoire et d'imagination à la fois complexe et réjouissant. Une réussite majeure !»
The Washington Post

Après Le coeur est un noyau candide et Comment rêvent les morts, Lumières fantômes est le troisième roman de Lydia Millet publié en Lot 49.

La revue de presse : Laëtitia Favro - Le Journal du Dimanche du 8 décembre 2013

Lumières fantômes malmène, sous couvert d'un pitch pour le moins original et souvent très drôle, son lecteur en le plaçant dans la peau d'un personnage terne mais sympathique, de ceux que l'on aimerait consoler d'une tape amicale dans le dos, mais avec lequel on pense n'avoir à première vue rien en commun...
C'est avec beaucoup de subtilité et de talent que Lydia Millet nous interpelle au sujet de notre présence au monde et à nous-mêmes, de notre capacité à avoir du recul sur le cours de nos vies et à reprendre contact avec l'essentiel, le réel, dans une société de plus en plus mobile et dématérialisée.

La revue de presse : Christine Ferniot - Télérama du 11 décembre 2013

Qu'on ne s'y trompe pas, ce troisième roman de Lydia Millet n'a rien d'une gentille comédie sur le mâle américain en perdition ; il s'agit plutôt d'une quête de soi, dans un monde où tout est dérisoire et programmé...
Lumières fantômes poursuit ainsi la réflexion morale et sociale entreprise par Lydia Millet, grande romancière ironique, spirituelle et clairvoyante.

La revue de presse : Eric Chevillard - Le Monde du 14 novembre 2013

Les romans de l'Américaine Lydia Millet (née en 1968) ne répondent pas frontalement à toutes ces questions - plus subtilement mises en abyme - qui forment la trame secrète de récits dont les personnages eux-mêmes se trouvent confrontés à un événement qui va changer leur vie...
Or ce principe narratif efficace est encore à l'oeuvre dans son nouveau roman, Lumières fantômes. Et tournerait bel et bien au procédé si Lydia Millet n'introduisait à chaque fois des variations dans son schéma. Lequel, dès lors, apparaît plutôt comme une méthode, une stratégie pour parvenir à ses fins et faire rouler la boule du monde dans son champ littéraire afin d'examiner comment celle-ci aussi se transforme sous l'action de ses puissants acides. Contrairement à ce que leur argument pourrait laisser croire, en effet, ses romans ne sont nullement des fables édifiantes. Leur humour est au contraire d'une férocité terrible. Comme chez les lions et les clowns aux grandes bouches, on ne sait jamais vraiment ce qui tient du rire et du rugissement...
La cruauté serait-elle la seule émotion qui relie les hommes ? Lydia Millet ne le dit pas ainsi, mais son oeuvre, de toute évidence, ne sera jamais de celles qui pactisent avec le système en vigueur.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires