"De zéro à Z : l'abécédaire de l'inutile" de Plonk & Replonk chez Hoëbeke (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

De zéro à Z : l'abécédaire de l'inutile
De zéro à Z : l'abécédaire de l'inutile — Le choix des libraires

Résumé

En 1995, dans les Franches-Montagnes du Jura suisse, naquirent Plonk & Replonk, collectif à l'humour noir et grinçant, qui façonna sa vision du monde en mélangeant celle d'Edward Lear ou de Pierre Desproges avec le non-sens du dessinateur américain Gary Larson, la causticité et l'extravagance des sketches des Monthy Python.

Plonk & Replonk créent dès lors tous azimuts, dans l'ordre et le désordre : des livres, des t-shirts, des nains de jardin coulés dans le béton.

Les premières cartes postales estampillées Plonk & Replonk apparaissent en 1997. Déroutantes et drôles, elles vont faire leur succès. A partir de cartes anciennes provenant d'archives ou de banques d'images ils conçoivent des photo-montages et réalisent leurs propres clichés (dans les deux sens du terme) en y intégrant des photographies personnelles, en les colorisant ou en y ajoutant une kitschissime "Swiss retouch" de non-sens, notamment dans la légende lapidaire.

S'inspirant des thématiques qui font la joie des cartophiles, Plonk et Replonk concoctent des séries radicalement absconses et résolument fumeuses : on découvre ainsi l'accorte Peigneuse de girafe et l'insouciante Petite marchande d'uranium (Série Métiers d'antan), L'immémorial combat de l'éléphant contre la porcelaine de Limoges (Série Sauvage et beau), l'implacable trajet de L'oeuf traversant un poulet à 300 km/h (Série Le monde de l'univers) ou le redouté Fantôme de l'apéro (Série Hors-série).

Reconnu d'inutilité publique depuis 1997, Plonk et Replonk explorent également le détournement des panneaux d'information - Bienvenu sur l'A 45, prudence, vous roulez à contresens. Vous l'aurez compris, ces deux là sont suisses... Suisse, terre d'asile !

Le choix des libraires : choisi le 12/12/2013 par Clo Brion de la librairie VANDROMME à LES VANS, France

S'il y a bien un album à offrir et s'offrir, ce serait celui là ! Extrêmement drôle et comme le dit fort bien Pennac dans la préface, c'est du Plonk & Replonk, un collectif suisse à l'humour décoiffant. De la balançoire bretonne à l'asile de flous via l'explosion de morosité durant un cours d'hypocondrie analytique ou le seau à charbon, nouvelle discipline olympique... Je vous l'assure, on ne s'en lasse pas. N'hésitez pas et attention à vos zygomatiques ! ! !

Le choix des libraires : choisi le 12/12/2013 par Sophie Dullin de la librairie L'ÉCHAPPÉE BELLE à SÈTE, France

Sophie Dullin recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com

La revue de presse : Macha Séry - Le Monde du 12 décembre 2013

L'art des Helvètes réside dans leur habileté à donner un cachet d'authenticité sépia à leurs inventions les plus saugrenues. Ces photomontages, lithographies colorisées et fausses images d'actualité composent un abécédaire où la drôlerie de l'image n'a d'égale que l'incongruité des légendes. Un humour à mi-chemin entre René Magritte et Alphonse Allais.

La revue de presse : Jean-Claude Loiseau - Télérama du 20 novembre 2013

Plonk et Replonk, deux frères suisses, trafiquent des images. Et créent, à coups de collages, trucages et jeux de mots, un monde totalement loufoque et mystérieux...
Depuis, la publication de quelques recueils autoédités (J'aime mon facteur, Lapsus mordicus sont les derniers en date) a permis de cerner un peu l'oeuvre, sinon d'en donner les clés. On les cherche aujourd'hui dans De zéro à Z, une sorte de best of (provisoire), dont il faut prendre au pied de la lettre - sinon au sérieux - le sous-titre : L'abécédaire de l'inutile...
Au fil des quelque soixante-quinze images qui sont autant de stations d'un voyage en Absurdie, plus quelques textes courts, savoureusement aléatoires, qui en brouillent les frontières, infuse un humour aux influences volontairement floues - il est tentant de le rapprocher du nonsense graphique tel que le pratique le génial et trop méconnu Glen Baxter...
Vous avez dit surréaliste ? Oui, évidemment, et dada, bien sûr. Et légèrement zinzin, aussi. Autant dire que Plonk et Replonk ne cherchent pas à refaire le monde, juste à prendre la supposée normalité de biais, pour ouvrir, sous l'angle le plus décalé qui soit, des perspectives vraiment inédites.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires