"L'année du phénix : la première année de la retraite" de Danièle Laufer chez les Liens qui libèrent (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

L'année du phénix : la première année de la retraite
L'année du phénix : la première année de la retraite — Le choix des libraires

Résumé

Cette année encore, environ 600000 personnes quitteront le monde du travail sans savoir ce qui les attend. Heureuses de cette liberté retrouvée, elles tombent parfois de haut. Danièle Laufer a rencontré des dizaines de jeunes retraités issus de milieux sociaux différents. A travers leurs confidences, se dessine une crise d'un an, aussi nécessaire que la crise d'adolescence. Du pot de départ au vertige devant la «liberté» retrouvée, ils confient leurs joies, leurs espoirs et leur désarroi. Bousculé dans ses repères, le jeune retraité doit apprivoiser sa liberté, réinventer son couple et reprendre confiance en lui pour construire le reste de sa vie.
Loin d'être un énième livre pratique, cet essai basé sur des témoignages réconfortera les nouveaux retraités. Un ouvrage nécessaire pour se rendre compte que nombreux sont ceux qui surmontent la complexité de ce grand chamboulement.

Auteur et journaliste, spécialiste des questions de psychologie et de société depuis trente ans, Danièle Laufer est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont 40 ans, la fin d'une adolescence ?, chez Pion, 50 ans ? Vous ne les faites pas, chez Hachette Littératures et co-auteur avec Serge Hefez de La danse du couple, chez Hachette Littératures.

La revue de presse : Sibylle Vincendon - Libération du 5 septembre 2013

C'est cette suite, plus précisément la première année de retraite, que la journaliste Danièle Laufer a choisi d'explorer en interviewant longuement un peu plus d'une vingtaine de personnes partout en France et dans divers milieux. Sans prétendre à l'exhaustivité, la méthode met en lumière ce paradoxe : alors que l'on ne parle que d'elle, la retraite est pensée comme une fin en soi, qui ne pose question ni pour l'avant ni pour l'après. Pourtant, ce n'est pas si simple...
A petites touches, et avec une bonne dose d'empathie, Danièle Laufer dresse le portrait de gens qui tâtonnent pour retrouver leur équilibre, «renaître» tel le Phénix. Mais elle sait bien que ces employés, ces cadres moyens ou supérieurs, ces indépendants qu'elle a rencontrés, ne sont pas la majorité. Il serait temps de s'occuper des autres, de ceux «qui n'ont pas les ressources intérieures nécessaires pour affronter cette première année». Afin de ne plus résumer leur départ à un solde de tout compte.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires