"Autopsie des ombres" de Xavier Boissel chez Ed. Inculte (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Autopsie des ombres
Autopsie des ombres — Le choix des libraires

Résumé

Maintenant le vent s'était levé et c'était une pluie de cendres qui s'abattait sur lui. Dans les décombres de l'immeuble, le chien s'était échappé. M entendit un long sifflement et juste quelques secondes après, l'éclat d'un obus de mortier vers la ligne de feu. Il réalimenta son arme, régla une nouvelle fois la hausse et le porte-oeilleton, et, malgré les crampes, face au vent, reprit sa marche.

Un ancien casque bleu, de retour chez lui, largue les amarres. Il fuit les images d'une guerre qui le hante et dont pourtant il n'a rien vu ou presque, dont il n'a perçu que les échos, dont il n'a vu que les cadavres et les ruines. Avec Autopsie des ombres, Xavier Boissel livre un texte sec et puissant, un premier roman magistral.

Xavier Boissel est né à Lille en 1967. Il contribue régulièrement aux ouvrages du collectif inculte et a publié en 2012 un essai remarqué, Paris est un leurre (inculte).

La revue de presse : Antoine Compagnon - Le Monde du 29 août 2013

Autopsie des ombres est L'Odyssée miniature, dans les banlieues et la province de France, d'un soldat qui ne se remet pas des violences qu'il a vues ou commises en Bosnie. L'image d'un couple enlacé, unissant les deux communautés ennemies, abattu par un sniper sur le pont qui sépare désormais la ville, le hante d'un bout à l'autre du récit. Ou celle des animaux errants dans les rues désertées, que sa section a reçu l'ordre d'éliminer afin de prévenir une épidémie. Ou celle de son sergent-chef, mortellement blessé, de son lieutenant, fauché devant ses yeux par un obus : " L'officier poussa un râle, comme un petit cri d'animal rentré. " Il s'agit toujours de redevenir homme...
L'ancien casque bleu joue à " faire le mort ", se terre dans une campagne lugubre. Mais c'est pour enfin renaître après avoir chassé les fantômes de la guerre, traversé " les ombres de la vie ". Grâce à l'un des plus beaux vers de Leopardi, e il naufragar m'è dolce in questo mare, qui suscite ses larmes d'Ulysse, " il n'a plus honte d'être un homme ". Autopsie des ombres est l'histoire d'un recommencement.

La revue de presse : Sabine Audrerie - La Croix du 4 septembre 2013

Après un essai circulant aux confins de la guerre et de ses simulacres, Xavier Boissel publie un premier roman très fort, suivant l'errance d'un ancien casque bleu incapable de se réadapter au monde...
Xavier Boissel suit lentement, intimement la trace de son personnage, se saisit des ombres autour de lui, de cet agrégat disparate qui fait l'Histoire pour chaque homme. Le temps s'étire dans la contemplation, l'auteur offrant des pages intenses de descriptions de paysages, de sentiments, qui viennent se briser comme des vagues sur des scènes plus brutales.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires