"America lonely" de Thomas Bouvier chez Slatkine (Genève, Suisse)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

America lonely
America lonely — Le choix des libraires

Résumé

Ce que je sais de ce voyage ? Qu'il a commencé dans une banlieue de New York. Qu'il s'achèvera à San Francisco un mois plus tard si Dieu me prête vie. Que je suis venu ici poussé par un mouvement vital, comme on fait un redressement pour échapper au vide. Que pour me soustraire aux malédictions natales et à la dormition de celui qui reste immobile, j'ai acheté un billet non remboursable qui me contraint au départ, au changement, au mouvement. {...}
Jour après jour, le flux d'étendue et d'espace entre par mes yeux et rafraîchit ma tête.
Jour après jour, la lumière de ce pays me traverse et nettoie les plaies de blessures anciennes. Loin sous mes états d'âme, une joie a pris racine et se ramifie en secret, croissant en silence, se nourrissant du seul fait d'être.

Amercia lonely est la chronique d'une traversée.
Conscience, espace, mouvement : les maîtres mots de cette aventure retracée ici en mots et en images. Un voyage dont le but n'est pas de visiter l'Amérique mais d'éprouver son espace, voyage inverse dont les villes sont les silences et la dérive, la musique.

Né à Genève en 1962, Thomas Bouvier est musicien, écrivain et photographe. Fils de l'écrivain et poète Nicolas Bouvier, dont il a mis en scène les poèmes Le dehors et le dedans, il connaît le succès dès son premier roman, Demoiselle Ogata, publié en 2002 aux éditions Zoé (Suisse). Roman avec lequel il obtient deux prix : le Prix Régis de Courten en 2003 et le Prix Rambert en 2004. America lonely est son cinquième livre. Artiste complet, Thomas Bouvier étudie la photographie durant trois ans avant d'entamer son oeuvre personnelle.

Courrier des auteurs le 24/10/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Un être de chair et de sang ancré dans le réel qui, par ailleurs, n'ignore pas qu'il est fait de l'étoffe dont sont faits les rêves.
Un être anxieux de vivre avant que le dormeur ne s'éveille.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Une transformation par le mouvement, par l'abandon, par la traversée de l'espace.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Loin sous mes états d'âme, une joie a pris racine. Jour après jour, elle croît en silence, se ramifie en secret, se nourrissant du seul fait d'être.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«Waltz for Ruth» de Pat Metheny et Charlie Haden, tiré de l'album «Beyond the Missouri Sky».

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La relation d'une traversée dont aucune étape n'était préalablement établie.
La dérive heureuse dans un pays que l'on croît connaître, l'Amérique, et qui à chaque étape se révèle sous un jour décalé, cocasse, inattendu. Un pays autrement riche, douloureux, complexe que l'image qu'il projette hors de lui-même par le biais de son industrie culturelle.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires