"Varg Veum. Volume 11, Face à face" de Gunnar Staalesen chez Gaïa (Monfort-en-Chalosse, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Varg Veum. Volume 11, Face à face
Varg Veum. Volume 11, Face à face — Le choix des libraires

Résumé

«Un mort était assis dans ma salle d'attente.» Avant de mourir, celui-ci avait commencé à rassembler des informations sur une mystérieuse disparition, dans le nord de la Norvège, des années plus tôt. La version officielle : une jeune femme s'est donné la mort en se jetant à la mer. Mais la thèse du suicide semblait bien fragile...
Voilà Veum plongé dans le passé d'un groupe d'étudiants radicaux des années soixante-dix vivant en communauté dans une villa de Bergen. À l'époque activistes tendance marxiste-léniniste, ces anciens colocataires - du moins ceux encore vivants - ont fait carrière sur la scène politique, dans la police, ou encore comme artiste... Quel secret lié à cette mort nécessitait d'être tenu dans l'ombre ? Et pourquoi est-ce si dangereux de fureter dans l'histoire de cette communauté où les moeurs libres nouaient et dénouaient les couples ?

Aux prises avec une telle affaire, Veum ne compte évidemment pas ses heures. Même si le maigre pécule qu'il peut espérer toucher ne mériterait guère plus qu'un petit verre d'aquavit, pour fêter ça.

Gunnar Staalesen est né à Bergen, en Norvège, en 1947. Il crée en 1975 le personnage de Varg Veum, qu'il suivra dans une quinzaine de romans, rencontrant un vif succès puisqu'ils se sont vendus à plus d'un million et demi d'exemplaires en Norvège.
Il est aussi l'auteur de la grande fresque Le roman de Bergen, en six volumes.

Face à face est le onzième opus consacré à Varg Veum.

LA PRESSE au sujet de la série Varg Veum

«Le détective inventé par le Norvégien Gunnar Staalesen ne passe pas à travers les gouttes...» Françoise-Marie Santucci, Libération

«C'est un privé très chandlerien, une sorte de Philip Marlowe nordique, buveur d'aquavit et amateur de jazz, deux éléments vitaux qui consolent un peu de la pluie permanente répandue sur la ville. [...] L'écriture de Staalesen fait mouche, avec son sens de la narration classique et la description pointue d'un pays beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît.»
Lire

«Traduite dans douze langues, l'oeuvre policière de Gunnar Staalesen vient d'être adaptée au cinéma.»
Nils C. Ahl, Le Monde des livres

«La forte volonté de comprendre le monde qui entoure ses personnages, un indéniable talent d'écriture et un solide sens de l'humour font toute la qualité des livres de Gunnar Staalesen.»
La Manche libre

«Gunnar Staalesen, roi du polar norvégien.»
Ouest France

«On y apprécie le détective issu de la tradition du film noir de Raymond Chandler et Dashiell Hammett.» Ouest France «Un héros qui a toujours le dernier mot.»
Ouest France

«Gunnar Staalesen est un grand écrivain norvégien, de littérature en général, et de romans policiers en particulier...»
Martin Winckler, Site www.martinwinckler.com

«L'écriture de Gunnar Staalesen est précise et noire, à l'image de cette évocation du métier de policier.»
Norah Guéneau, Site www.artslivres.com

«Il y a bien, chez Gunnar Staalesen, un savoureux cocktail d'humour et de cynisme qui pourrait porter son héros à un fabuleux destin.»
Philippe Martinet, Le courrier français

La revue de presse : Delphine Peras et Eric Libiot - L'Express, octobre 2013

Chic, Varg Veum (prononcer "véhoum") est de retour. Ce détective privé créé en 1975 par le Norvégien Gunnar Staalesen n'a pas attendu la vogue du polar scandinave pour conquérir les foules, en tout cas dans son pays, où l'auteur autant que son personnage sont des vedettes. Le lecteur français trouvera aussi son compte dans ce onzième roman épatant...

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires