"Monstres à l'état pur" de Miguel Angel Molfino chez Ombres noires (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Monstres à l'état pur
Monstres à l'état pur — Le choix des libraires

Résumé

Miguel Angel Molfino (né en 1949) a été prisonnier politique du temps de la dictature des généraux (de 1976 à 1983). Il est connu dans son pays pour ses haïkus. Monstres à l'état pur est son premier roman. Il est considéré comme le plus américain des romanciers argentins. Un documentaire sur sa vie est en cours de réalisation.

«Regarde-toi, tu n'es rien d'autre qu'une pierre décharnée, perdue dans le troupeau des hommes bons.» Western argentin, road story initiatique, Monstres à l'état pur ne fait pas de cadeaux aux laissés-pour-compte.

Estero del Muerto, province du Chaco, un village délaissé des dieux, ignoré des hommes. Jusqu'au jour où trois coups de feu claquent à la ferme de la famille Hordt. Miro, adolescent fragile, vient d'assister à l'assassinat de ses parents. Paniqué, il s'enfuit puis est pris en stop par Hansen, un trafiquant d'armes, qui va l'utiliser pour sa prochaine livraison et entreprendre son éducation criminelle, tandis que Lucrecia l'initiera au sexe. Le jeune homme, en proie à des crises de dédoublement, s'accuse du meurtre de ses parents et devra faire un choix : rester un fermier pauvre toute sa vie ou devenir un hors-la-loi. Pendant ce temps l'ignoble inspecteur Évaristo Velarde enquête et se rapproche...

La revue de presse : François Lestavel - Paris-Match, octobre 2013

Ancien prisonnier politique du temps de la dictature des généraux, l'Argentin Miguel Angel Molfino connaît bien la violence et la bassesse humaine. Avec ce premier roman, il a délaissé ses haïkus pour nous plonger dans un univers cruel, peuplé d'affreux, sales et méchants. «Monstres à l'état pur», c'est un peu Sergio Leone qui aurait croisé la route cabossée de Jim Thompson [auteur notamment de «1275 âmes», que Corneau a adapté en «Coup de torchon»].

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires