"La pub est déclarée : 1914-1918" de Didier Daeninckx chez Hoëbeke (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La pub est déclarée : 1914-1918
La pub est déclarée : 1914-1918 — Le choix des libraires

Résumé

Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la France. La publicité ne restera pas insensible à cet événement : mieux, elle va incorporer le conflit dans son discours. Elle saura progressivement attendrir l'arrière, galvaniser la fibre patriotique, ou encore fustiger l'ennemi.
Mais si la pub choisit son camp et s'unit derrière le drapeau, la guerre deviendra son formidable prétexte pour vendre tout et n'importe quoi. Très vite, il ne sera plus surprenant de faire cohabiter dans la presse une réclame pour un masque à gaz anti-asphyxiant avec de la poudre de cacao, tandis que les mérites de tel ou tel savon côtoieront un encart pour une jambe de bois articulée, évidemment 100% française. La pub est déclarée raconte l'épopée de la Grande Guerre du point de vue de cette réclame. A travers un florilège d'illustrations, ce livre nous permet d'entrevoir les années 1914-1918 comme celles d'un marché publicitaire florissant. Pour suivre le fil du conflit, Didier Daeninckx invente le personnage d'une jeune dactylo de l'agence Siècle Publicité qui va devoir redoubler d'ingéniosité pour trouver les slogans les plus prompts à vendre la guerre.
La pub est déclarée nous documente sur l'avènement de la publicité dans l'ère de la modernité. Celle d'une réclame au génie cynique, soignée, et confiée à de grands illustrateurs. Après Le Der des ders, illustré par Tardi, et Cannibale, Didier Daeninckx poursuit son travail d'écrivain inspectant les remous du XXe siècle. Sa plume fait état des traits d'une époque clé de notre histoire, puisqu'elle nous plonge au plus près de la vie quotidienne de millions de Français.

La revue de presse : Daniel Psenny - Le Monde du 17 octobre 2013

La guerre fait vendre. Ce ne sont pas les marchands d'armes qui le démentiront et encore moins leurs sous-traitants en tous genres. Celle de 1914-1918 fut une grande boucherie racontée en détail par les lettres des rescapés et les écrivains. Elle fut également, pendant quatre années, une opportunité pour la "réclame" qui, en dépit des circonstances, continua, tant que faire se pouvait, à vendre du rêve en jouant sur la fibre patriotique...
A l'occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, les éditions Hoëbeke publient La pub est déclarée ! 1914-1918, de Didier Daeninckx. Dans ce texte qui raconte la vie d'une dactylo de l'agence Siècle Publicité, toujours à la recherche de slogans qui font vendre, l'écrivain - auteur du Der des ders (Gallimard, 1985), roman adapté ensuite en BD avec Jacques Tardi (Casterman, 1997) - retrace l'épopée de la première guerre mondiale du point de vue de la réclame. Son texte est illustré par de nombreuses publicités de l'époque, qui permettent d'entrevoir ce que furent ces quatre années de guerre à l'arrière.

La revue de presse : Marine de Tilly - Le Point du 10 octobre 2013

Dans "La pub est déclarée", Didier Daeninckx raconte les premières heures de la publicité, bien avant Mad Men, Séguéla et Beigbeder. Édifiant...
Pourquoi le lire ? Parce que c'est un splendide miroir aux alouettes. Parce que Didier Daeninckx ne se contente pas d'offrir un catalogue d'images, il analyse les mécanismes (gros comme le poing, mais si efficaces) de la manoeuvre : comment les poilus sont devenus le premier vecteur de la consommation ; pourquoi, derrière les lignes, dans les villes et les campagnes, le rationnement était propice à la communication ; à quel point l'amour de la patrie en temps de guerre était du pain béni ; et en quoi a consisté "l'autre" enrôlement, celui du commerce cette fois, les lendemains de guerre.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires