"Une certaine vérité" de David Corbett chez Sonatine éditions (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Une certaine vérité
Une certaine vérité — Le choix des libraires

Résumé

1994. Jude McManus a 17 ans lorsque son père, un flic de Chicago, meurt dans des circonstances mystérieuses. Son cadavre est retrouvé dans les eaux d'un lac alors qu'il vient d'être accusé de corruption avec ses deux collègues, Bill Malvasio et Phil Stroke. Suicide pour échapper au scandale ? Noyade accidentelle ? L'affaire ne sera jamais résolue. Jude décide de fuir la ville et s'engage dans l'armée. 2004. République du Salvador. Dans un pays rongé par la pauvreté, la corruption et le crime, Jude McManus retrouve par hasard Bill Malvasio. Installé au Salvador pour échapper à la justice de son pays, celui-ci demande à Jude de retourner à Chicago pour retrouver Phil Stroke. Toujours hanté par la disparition et les péchés de son père, Jude y voit l'occasion de faire toute la vérité sur le passé. Mais, comme l'a justement écrit Oscar Wilde, la vérité est rarement pure et jamais simple, et Jude va vite se retrouver aux prises avec une affaire d'État.

Avec un réalisme ébouriffant et une attention peu commune portée à ses personnages, David Corbett capture dans ce thriller d'une rare envergure toute la beauté et le désespoir d'un pays où «la cruauté de la vie est la façon dont Dieu vous rappelle qu'il existe».

Le choix des libraires : choisi le 05/10/2013 par Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PÉNIL, France

En 1994, Jude McManus a 17 ans quand son père est retrouvé mort dans les eaux d'un lac. Il était flic à Chicago et de lourds soupçons pesaient sur lui et son équipe, Phil Stroke et Bill Malvasio. Accident ? Suicide ? Cette disparition ne sera jamais élucidée même si Jude assiste à la perquisition en règle de sa maison par les collègues de son père qui ne se gênent pas pour donner leurs avis. Phil et Bill quittent quant à eux le devant de la scène ? On retrouve Jude en 2004 comme garde du corps d'Alex, un scientifique américain, dans la République du Salvador. Dans ce pays gangrené par la pauvreté, la violence et la corruption, Alex est venu réaliser un audit pour un grand groupe concernant l'exploitation de l'eau. Bill Malvaisio navigue également entre les États-Unis et le Salvador. L'homme n'a plus aucune limite et il agit aussi bien pour son compte que comme homme de main d'un chef mafieux. Bill contacte alors Jude lui proposant de faire venir au Salvador Phil Stroke pour le relancer et le sortir de la panade. Jude y voit l'occasion de connaître enfin la vérité sur la fin de son père mais une certaine proximité avec ces deux hommes a résisté au temps et aux doutes sur leur honnêteté à Chicago. Bill parait sincère et repenti, mais Bill ne fait rien gratuitement ? et Jude même s'il refuse longtemps la réalité, vient de tomber dans un engrenage terrible. La trame est dense puisqu'elle allie une intrigue haletante, un portrait efficace des relations entre l'Amérique et le Salvador comme de l'état affolant de cette République.

La revue de presse : Macha Séry - Le Monde du 22 août 2013

Les polars manufacturés pour l'effroi inventent une société binaire, où un tueur en série, par exemple, concentre le Mal. Les grands romans noirs, qui marient profondeur de champ historique et caractérisation minutieuse d'une myriade de personnages - journaliste, anthropologue, agents du FBI, Salvadoriennes au destin brisé, membres de gangs de rue dans Une certaine vérité -, sont à la fois plus terrifiants et plus nuancés. Nul ne peut s'exonérer d'une part de responsabilité dans un système qui tient par le silence et les micro-loyautés. Dans la " note de l'auteur " figurant en fin de volume, David Corbett confie s'être inspiré de la tragédie de Sophocle, Philoctète, pour tisser la trame de son troisième roman, le premier publié en France...
Chez Corbett, Ulysse-Bill Malvasio est l'homme des basses oeuvres d'une caste dirigeante qui conserve ses privilèges par la corruption et le meurtre. Juges, propriétaires terriens, ex-colonels, gérants de boîte de nuit coopèrent dans des réseaux de prostitution et de blanchiment d'argent, orchestrent la terreur politique avec l'assentiment de la CIA.

La revue de presse : Gérard Thomas - Libération du 29 août 2013

Corbett dresse un pathétique état des lieux du pays sans queue ni tête qu'est devenu le Salvador au début du siècle...
Un pied de nez à la politique réactionnaire de l'ancien président George Bush et un hommage aux souffrances de tout un peuple.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires