"Le passage des ombres" de David Moitet chez City (Grainville, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le passage des ombres
Le passage des ombres — Le choix des libraires

Courrier des auteurs le 31/10/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Un prof d'EPS (de sport), passionné de lecture, de BD et de cinéma, tombé un peu par hasard de l'autre côté du livre... et incapable depuis de passer une journée sans songer à de nouvelles histoires à partager avec les lecteurs.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le passage des ombres est à la fois un thriller musclé, ayant pour vocation de divertir, et une réflexion sur l'immortalité.
Il est basé sur la résolution d'une énigme, laissée sur le seuil de la chapelle de Tréhorenteuc, en Bretagne. L'abbé qui a rénové les lieux a fait graver ces mots : LA PORTE EST EN DEDANS. Il n'en fallait pas plus pour stimuler mon imagination, et donner vie à cette phrase dont le sens reste encore aujourd'hui sujet à discussion.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Sans hésitation, la phrase citée plus haut : «La porte est en dedans.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Difficile à dire. Un opéra rock, peut-être, mixant passé et modernité au fil des chapitres.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La lecture m'apporte beaucoup. Elle est le moyen le plus simple et le plus riche de voyager sans contrainte. J'écris des histoires que j'aimerais lire, où le rythme soutenu et les surprises poussent le lecteur à poursuivre jusqu'au chapitre suivant. Le plus beau compliment qu'un lecteur puisse me faire est de me dire qu'il n'a pas réussi à reposer le livre avant d'en connaître la fin...
J'ai l'habitude de dire qu'un livre sans lecteur est un peu comme un bon repas ayant pour unique convive le cuisinier. Il n'a pas la même saveur ! Le simple fait de me dire que le plaisir que j'ai à écrire peut apporter un peu de bonheur aux lecteurs justifie à lui seul le temps que je consacre à l'écriture.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Un seul rituel : m'organiser pour trouver le temps de coucher sur le papier les histoires qui ne demandent qu'à sortir. Le soir, la nuit, pendant les vacances... peu importe ! Cependant, je ne me force presque jamais à écrire. C'est un plaisir que je ne souhaite pas ternir.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
En lisant, devant un film, en croisant les gens dans la rue. Au début, il m'est arrivé de laisser filer de bonnes idées. Maintenant, je note tout, quitte à me relever une heure après m'être couché !

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
Un jour, alors que je préparais le concours du professorat d'EPS (j'avais 21 ans), un prof de Français nous a surpris en nous proposant de rédiger la suite d'une page de roman d'aventures. Nous étions loin des habituels exercices de dissertation. Je me suis laissé prendre au jeu et ai découvert un truc formidable : «qu'il est bon d'écrire sans contrainte, avec une liberté totale !»
Ce jour-là, j'ai envisagé pour la première fois de passer du statut de lecteur à celui d'auteur. Depuis, cette idée ne m'a plus quitté. Le parcours n'a pas été de tout repos, mais mon quatrième roman vient de paraître, alors j'imagine que le pari est presque gagné.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Sans aucune hésitation : Stephen King, avec Charlie. J'étais ado, et c'est le premier livre qui m'a tenu éveillé jusqu'à une heure totalement déraisonnable. Je garde un souvenir si fort de ce livre, que je crois que je ne le relirai jamais, de peur d'être déçu.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Il y a différentes catégories d'écrivains : certains sont de véritables témoins de leur temps, sortes d'historiens qui habillent de mots la réalité qui les entoure. D'autres sont des artistes, jouant avec les phrases comme des musiciens.
Plus modestement, je me considère comme un raconteur d'histoires, dont le but est de permettre aux lecteurs de rompre pour un temps avec un quotidien parfois difficile. Si je peux leur apporter ce petit instant d'évasion, je me dis que je suis peut-être un peu utile...

11) Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Une grande place ! Une trop grande place, dirait ma femme.
À tel point que je suis en train de construire une bibliothèque dans ma maison, pour y installer les piles de livres chancelantes que j'accumule au fil des salons, où j'achète parfois plus de romans que je n'en vends !

12) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Les librairies sont des lieux de tentation, où chacun peut trouver son bonheur. Des lieux de rencontres aussi. Quel plaisir de discuter avec des libraires passionnés, ou des lecteurs passionnés croisés dans les rayons !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires