"Le style comme expérience" de Pierre Bergounioux chez Ed. de l'Olivier (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le style comme expérience : essai
Le style comme expérience : essai — Le choix des libraires

Résumé

Pierre Bergounioux traite ici de l'expérience vécue du style, de la «satisfaction ambiguë qui colore pareille expérience». Si la distribution inégale des ressources sémantiques suit celle des ressources économiques, une approche historique du style s'impose. L'écriture peut-elle s'abstraire de son vice originel, à savoir son émergence comme signe des premières sociétés inégalitaires ? Comment la littérature s'est-elle mise à considérer le monde comme «ce que nous vivons quand on y est impliqué corps et âme, maintenant» ?

Pierre Bergounioux est né à Brive en Corrèze. Il enseigne.

La revue de presse : Claire Devarrieux - Libération du 19 décembre 2013

Comment le plaisir d'un texte est indissociable de l'injuste répartition des richesses, telle la leçon de cet intrigant traité dont la première est simplement rêveuse : «Nous sommes sensibles au style.»

La revue de presse : Jean-Claude Lebrun - L'Humanité du 24 octobre 2013

Ce livre de peu d'épaisseur matérielle est certainement aussi l'un des plus denses qui se puissent aujourd'hui concevoir. Et son propos ne saurait s'épuiser en une seule lecture, tant il invite à la réflexion, à des détours par les multiples textes auxquels il se réfère. 
Tant également son auteur retrace de lumineuse façon 
le cheminement vers la constitution du littéraire 
et en cerne le lien, présenté comme cardinal, avec l'organisation des sociétés. Pierre Bergounioux embrasse une histoire qui va 
des sociétés primitives à Faulkner. De l'égalitarisme, 
qui rabote « les variations du facteur subjectif », 
à la prégnance des particularismes, qui laisse aux personnages le soin de conduire désormais le récit. 


La revue de presse : Eric Chevillard - Le Monde du 19 septembre 2013

Prosateur admirable dont les livres sont tous de belles flambées de littérature (...), Pierre Bergounioux consacre aujourd'hui un bref essai à la question du style : Le Style comme expérience. Or cet écrivain précis et scrupuleux n'en vient jamais au fait sans repartir de l'origine. Le passant qui lui demande l'heure n'aura sa réponse qu'après un détour par la Corrèze des années 1950, l'évocation émue du monde rural aboli et de l'horloge à balancier des saisons qui suffisait alors aux hommes pour se situer dans le temps. Si ce passant n'est pas trop pressé ou s'il renonce sagement à attraper son train, il tirera profit de ces méditations érudites et sensibles...
t il salue l'arrivée de William Faulkner comme celle d'un libérateur. Avec ce dernier, enfin, " le plaisir stylistique ne tient pas à un usage inattendu des mots, à une tournure insolite de phrase, au langage. Il naît de l'extension du sens, de l'accroissement d'existence qu'ils révèlent ". L'écrivain est dans la mêlée du monde avec ses personnages, et la littérature cesse d'être ce petit dîner pour esthètes dont le bec fin est une bouche en cul-de-poule.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires