"La ruche" de Arthur Loustalot chez Lattès (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La ruche
La ruche — Le choix des libraires

Résumé

De l'appartement où vivent Marion, Claire et Louise, le ciel n'est pas visible. Les portes sont ouvertes ou closes selon des règles tacites. Les mots circulent, vibrent et s'épuisent. Les murs de carton filtrent à peine les secrets.
Depuis le départ de son mari, Alice sombre chaque jour davantage.
Ses trois filles n'ont plus que leur amour à lui offrir. Mais l'amour peut-il nous sauver de nous-même ?

Arthur Loustalot a vingt-cinq ans. Après Là où commence le secret, il signe avec La Ruche un huis clos déchirant et virtuose.

La revue de presse : Gilles Martin-Chauffier - Paris-Match, octobre 2013

Depuis que son mari l'a quittée, une mère sombre et entraîne ses filles dans son sillage. Arthur Loustalot nous fait vivre un terrifiant enfer familial...
Alors la tendresse va et vient, comme la ­colère et le désespoir. On lit ces pages et on voit que ces filles si jeunes savent déjà qu'il y a des armoires fermées à clé qui sont vides  : leur père, par exemple, qu'elles n'appellent pas et qui glisse sur leur histoire quand il passe. Je vous le répète, c'est le livre le plus émouvant de la rentrée. Un des plus littéraires aussi tant Loustalot se tient rivé à son unité de lieu, de personnages et d'action. Du grand théâtre classique.

La revue de presse : Marine de Tilly - Le Point du 15 août 2013

À 20 ans du matin, le petit Parigot, gueule d'ange et diable au coeur, écrivait comme un vieux cow-boy du Montana. Là où commence le secret, son premier recueil de nouvelles, ressemblait à du Hemingway trempé dans du Jim Harrison. On dit que c'était beau, subtil, sensuel...
À 24 ans du matin, Loustalot n'écrit plus les grands espaces, la nature ébouriffante où des hommes se perdent, il s'enferme au contraire, se cadenasse, lui et ses personnages, dans un huis clos physique et psychologique grand comme un dé à coudre...
À des années-lumière du premier, ce deuxième livre de Loustalot est un choc, un saisissement, un roman familial noir et intranquille, mais qui éblouit.

La revue de presse : Philippe-Jean Catinchi - Le Monde du 12 septembre 2013

Deux ans après Là où commence le secret (JC Lattès, 2011), recueil de nouvelles d'une stupéfiante maîtrise, Arthur Loustalot ose un huis clos asphyxiant...
A mille lieues de la facture de son précédent livre, Loustalot saisit à nouveau par son ambition et son habileté, offrant un roman familial terrible, d'une intranquillité glaçante.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires