"Répondre du vivant" de Roland Schaer chez le Pommier (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Répondre du vivant
Répondre du vivant — Le choix des libraires

Résumé

D'où nous vient cette inquiétude ? Le déchaînement technologique et industriel, l'amplification vertigineuse de l'artificiel nous ont-ils définitivement éloignés de nos origines ? Les prouesses du Progrès, qui nous avaient rendus si fiers jadis, se sont-elles retournées contre nous ?
Notre nouvelle puissance appelle-t-elle une nouvelle responsabilité ? Si oui, comment la penser ? Dans cet essai novateur, Roland Schaer nous invite à effectuer un changement de perspective radical : il faut cesser de tenir l'homme pour une exception placée hors de la nature. La responsabilité - quand on répond d'un autre - naît de ce que la puissance reconnaît sa propre vulnérabilité, comme une vulnérabilité partagée. Celle qui tient au fait d'être vivant parmi les vivants, liés aux autres car habitant le même monde. Comme eux, nous transformons le milieu que nous habitons. Pour Roland Schaer, la responsabilité s'entend comme une relation qui infléchit le devenir de l'autre vivant, qu'il s'agisse du soin parental, de l'exercice de la médecine, de la culture, de la politique ou du souci de l'environnement. Une relation qui peut rendre le monde (plus) habitable.

Philosophe passionné de sciences du vivant, Roland Schaer emprunte deux chemins pour explorer cette question. Il propose d'abord une réflexion éthique sur ce qu'est la responsabilité. Puis il demande aux sciences du vivant de nous éclairer sur ce que c'est qu'être vivant, et pourquoi il faut en répondre.

La revue de presse : Julie Clarini - Le Monde du 11 juillet 2013

A sa manière, cet essai est un plaidoyer pour que la philosophie cesse de disserter sur la science mais s'emploie, enfin, à penser avec les sciences.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires