"Utoya : Norvège, 22 juillet 2011, 77 morts" de Laurent Obertone chez Ring (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Utoya
Utoya — Le choix des libraires

Résumé

«JE M'APPELLE ANDERS BREIVIK ET JE NE REGRETTE RIEN.»

TRIBUNAL D'OSLO, 24 AOÛT 2012

le 22 juillet 2011 à quarante kilomètres d'Oslo (Norvège), un homme de 32 ans est arrêté sur l'île d'Utøya, à 18h34. Il vient d'assassiner 77 personnes.

Rapports de police, dossier judiciaire, écrits intimes du meurtrier, témoignages de proches, d'experts, de survivants... Laurent Obertone a mené la première enquête d'investigation sur la vie d'Anders Breivik pour livrer, jusqu'aux expressions même des protagonistes, le récit électrique et impitoyable du plus grand massacre de masse contemporain. Depuis le cerveau du tueur norvégien, il lève le voile sur l'intimité et la fabrication mentale du bourreau, jusqu'aux heures sanglantes de l'été 2011.

«Il nous faut louer le travail titanesque de Laurent Obertone et la minutie exceptionnelle qu'il a développée pour reconstituer le parcours authentique d'Anders Breivik et des drames d'Utøya, jusque dans ses moindres détails.»

Stéphane Bourgoin

La revue de presse : Emmanuel Hecht - L'Express, août 2013

L'exactitude est la politesse des enquêteurs et, minute par minute, Obertone décrit sur 121 pages l'itinéraire sanglant -qu'on peut suivre sur une carte- du "dernier Viking" autoproclamé...
Mais Laurent Obertone ne se contente pas d'un rapport circonstancié, il se met dans la peau de Breivik...
Des esprits chagrins reprocheront sans doute à Laurent Obertone une complaisance morbide, là où il faudrait évoquer De sang-froid, de Truman Capote, récit du meurtre de quatre membres de la famille Clutter dans un hameau du Kansas, en 1959. Dans Utøya, on retrouve cette même obsession du détail et du recoupement. Ce refus de moraliser. Cette volonté de décrire, et d'interroger, le mal sans afféterie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires