"Après l'amour" de Agnès Vannouvong chez Mercure de France (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Après l'amour
Après l'amour — Le choix des libraires

Résumé

Héloïse m'appelle «ma belle surprise». Elle a ses petits trucs, les balades à moto, un parfum addictif, des pièges à filles. Les cloches de l'église Saint-Eustache ponctuent toutes les heures nos étreintes. J'aime caresser la peau, son dos, ses bras durs, le sexe doux sous la langue, les soupirs, les sourires entre les baisers, les rires. Je l'adore et honore son sexe. Un souffle, une parole, un geste provoquent le rapprochement des corps. J'aime notre intimité. Je veux essayer toutes les positions, tous les rythmes. Après les orgasmes, elle se serre très fort contre moi, je suis perdue. M'abandonner serait une aventure, alors je glisse, indéterminée, ouverte à tous les possibles.

Lorsque la narratrice se sépare de sa compagne Paola avec qui elle vivait depuis dix ans, sa vie bascule. Collectionnant les amantes, elle part à la recherche effrénée du plaisir et de la jouissance : de Paris à New York, de Rome à Berlin. Pourtant après l'amour, le manque est inéluctable. Dans cette ronde de la séduction, toutes ces Edwige, Garance, Éva, Delphine et autres conquêtes furtives prolongent l'absence de Paola... La rencontre avec Héloïse amorcerait-elle un tournant ?

Mêlant brillamment romantisme et crudité, douceur et violence, Après l'amour est un roman sensuel et sexuel qui explore la fulgurance du désir féminin.

Agnès Vannouvong enseigne les Gender Studies à l'université de Genève. Après l'amour est son premier roman.

Le choix des libraires : choisi le 05/09/2013 par Emilie Dontenville de la librairie MOLLAT à BORDEAUX, France

Une femme, vient de perdre celle qu'elle considérait comme le grand Amour de sa vie, après dix ans de vie commune. Comment ne pas sombrer ? Elle décide de se griser dans des rencontres éphémères, qui la renverront inlassablement à ce qu'elle a perdu.

Le choix des libraires : choisi le 18/08/2013 par Julie Mathieu de la librairie CULTURA à SAINT-PARRES AUX TERTRES, France

Voici un premier roman à découvrir absolument. La narratrice vient de se séparer de son amie, après 10 ans de vie commune. On traverse alors avec elle, les étapes qui suivent la rupture, de la fuite en avant jusqu'à la remise en question. Des aventures d'un soir, jusqu'au petit espoir de pouvoir reconstruire une histoire. Un livre tout en douceur et justesse, sans pathos, ni apitoiement. À lire !

Courrier des auteurs le 09/10/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Agnès Vannouvong, auteur d'un premier roman, Après l'amour et d'un essai sur Les revers du genre chez Jean Genet.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'amour, ce qui se passe quand l'amour s'achève, les identités multiples, la reconquête de soi à travers les autres et sans les autres.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Des particules d'amour restent suspendues entre nous. La tristesse n'est pas là où on le croit. Elle se loge dans le rien, le bruissement des feuilles, le bruit du vent dans les arbres".

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Mille e Tre", "Don Giovanni", Mozart

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Parler de ce qu'aimer veut dire.

La revue de presse : Antoine Compagnon - Le Monde du 26 septembre 2013

Quel chemin n'avons-nous pas fait depuis que Marcel s'inquiétait des amours d'Albertine ! Le malheureux, c'est sur les réseaux sociaux qu'il lui faudrait maintenant pister son amie. La narratrice d'Après l'amour - appelons-la " Divine ", pseudo qu'elle s'est choisi sur le site de rencontres lesbiennes qu'elle hante, et nom de guerre qui rappelle Notre-Dame-des-Fleurs (Agnès Vannouvong est l'auteur d'un livre sur Jean Genet) -, Divine vient donc d'être lâchée par sa compagne après des années en ménage (elles s'étaient connues à la fac)...
Divine est à la recherche d'elle-même après Paola, dont elle reste nostalgique et jalouse, avec qui elle voudrait encore un enfant. " Prédatrice sexuelle ", " sex addict ", ses aventures la laissent de marbre et elle se retrouve seule pour pleurer son premier amour. " Le sexe n'y change rien " : c'est la leçon de toujours, numérique comme physique.

La revue de presse : Jérôme Garcin - Le Nouvel Observateur du 19 septembre 2013

Agnès Vannouvong, qui enseigne les gender studies à l'université de Genève, décrit très bien la force irrépressible du désir. «Peu importe la sexualité, avait dit Steven Spielberg en décernant la palme d'or à «la Vie d'Adèle», c'est l'histoire d'un amour profond et magnifique.» Peu importe la sexualité, pourrait-on dire d'«Après l'amour», c'est l'histoire universelle d'une reconstruction après une rupture, d'une cavale après la chute. A cru, la cavale.

La revue de presse : Christine Ferniot - Lire, septemnre 2013

Agnès Vannouvong évoque intimement ces nuits où les filles s'exhibent, cherchent la conquête, l'excès pour mieux plonger dans la mélancolie. Elle décrit les chairs moites, les frissons, les accessoires, les odeurs. Puis, c'est la solitude à nouveau, l'envie de s'installer, d'avoir un enfant inséminé, de ressembler à une famille. Frénétique, l'écriture se met au diapason de cette ronde séductrice, cette course à la jouissance...
Après l'amour dessine un paysage singulier, le décode, le pose à plat avec ses excès, son cynisme et ses sentiments. Une oeuvre rare et intime, une pulsion de vie, entre enfer et romantisme.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires