"Chambre 2" de Julie Bonnie chez Belfond (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Chambre 2
Chambre 2 — Le choix des libraires

Résumé

Le prix du roman FNAC a été décerné le 30 août 2013 au premier roman de Julie Bonnie, Chambre 2 qui paraît aujourd'hui, aux éditions Belfond.

Une maternité. Chaque porte ouvre sur l'expérience singulière d'une femme tout juste accouchée. Sensible, vulnérable, Béatrice, qui travaille là, reçoit de plein fouet ces moments extrêmes.

Les chambres 2 et 4 ou encore 7 et 12 ravivent son passé de danseuse nue sillonnant les routes à la lumière des projecteurs et au son des violons. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo et d'autres encore, compagnons d'une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normo/e. Jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus supporter la violence du quotidien de l'hôpital.

Un hommage poignant au corps des femmes, et un regard impitoyable sur ce qu'on lui impose.

L'AUTEUR

Née à Tours, Julie Bonnie est auteur compositeur, chanteuse et violoniste. Elle a donné son premier concert à 14 ans avant de monter un millier de fois sur scène dans toute l'Europe, et particulièrement dans les circuits alternatifs de l'ex-Allemagne de l'Est. Elle a vécu sur les routes pendant plus de dix ans, chanté dans le groupe Cornu, travaillé avec Kid Loco, fait les premières parties de Louise Attaque, dont elle est proche musicalement, de Dionysos ou encore de Morphine, et sorti trois albums solo. Le dernier, Bonne femme, sera dans les bacs fin 2013. Il y a neuf ans, elle a changé de vie et commencé à travailler dans une maternité, tout en continuant à chanter. Elle compose actuellement la musique d'un spectacle de danse et publiera en octobre un livre pour enfants, aux éditions du Rouergue.

Le choix des libraires : choisi le 02/12/2013 par Céline Favier-Privolt de la librairie GIBERT JOSEPH à DIJON, France

LA maternité : derrière les portes des chambres se déroule l'histoire universelle des femmes qui depuis les débuts de l'humanité portent et donnent la vie. C'est l'histoire de ce corps à la fois si fort et si fragile, objet de désir et de répulsion, de plaisir et de souffrance. C'est aussi l'histoire de l'immense solitude des femmes dans une société stressée, régie par des soucis de performance et d'apparence...
Lisez, vous êtes piégé ? !
Bouleversant.

Courrier des auteurs le 18/09/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis une femme de quarante ans. Musicienne, auxiliaire de puériculture, écrivain, mère.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Béatrice, l'héroïne, une femme perdue, touchante qui se débat avec la réalité.
Et puis le corps féminin. Quand il danse, accouche, quand il est émouvant, insupportable, quand il donne vie et mort. Quand il est emprisonné dans un travail, une contrainte.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Fermez les yeux, s'il vous plaît. Imaginez cette chambre d'hôpital où tout est indigo. Et où se passe un miracle sans dieu, de la puissance d'un ouragan, pour deux femmes inadaptées qui pleurent. Fermez les yeux.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«The mercy seat» par Nick Cave and the Bad Seeds.
«Right as rain» de DEUS.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Nous allons tous nous sentir moins seuls, parce qu'on ne rentre pas un corps humain dans une case, même en essayant très fort.

La revue de presse : Muriel Steinmetz - L'Humanité du 14 novembre 2013

L'héroïne du premier roman de Julie Bonnie travaille dans une maternité et prend à son compte toutes les souffrances des femmes sans le faire voir. Elle a un grand appétit de vivre et écrit avec sincérité. Julie Bonnie, qui est aussi chanteuse, violoniste et guitariste, a des mots comme tout le monde, mais, chez elle, ils sont catapultés.

La revue de presse : Raphaëlle Leyris - Le Monde du 29 août 2013

Portrait de Béatrice, de sa souffrance à se glisser dans la vie normale et ses contraintes professionnelles, le premier roman de Julie Bonnie est traversé par de beaux moments d'étrangeté. C'est un livre de deuils et de renaissances. Un hymne heurté, d'une grâcieuse simplicité, aux inadaptés, à ceux qui se relèvent difficilement d'avoir connu le malheur ou le bonheur, et qui doivent pourtant avancer.

La revue de presse : Marianne Payot - L'Express, septembre 2013

Avec son premier récit, Chambre 2, aussi délicat qu'instructif, Julie Bonnie décroche le prix du roman Fnac. Chapeau, l'artiste !...
Le tableau brossé par Julie Bonnie n'est certes pas des plus réjouissants, mais il témoigne d'une formidable intelligence du coeur. Et d'un savoir-faire éloquent. Julie Bonnie peut, sans rougir, ajouter "écrivain" sur une carte de visite déjà bien remplie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires