"J'entends battre le coeur de la Chine : alpiniste et diplomate" de Serge Koenig chez Glénat (Grenoble, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

J'entends battre le coeur de la Chine : alpiniste et diplomate
J'entends battre le coeur de la Chine : alpiniste et diplomate — Le choix des libraires

Résumé

Alpiniste chevronné, Serge Koenig est aujourd'hui vice-consul de France à Chengdu, la capitale de la province chinoise du Sichuan. C'est le parcours hors norme de ce guide de haute montagne devenu diplomate que relate ce livre.
Serge Koenig nous fait explorer la face ouest de la Chine, ce pays-continent qu'il sillonne depuis qu'il y est entré par le Toit du monde il y a trente ans. À partir des projets d'aménagement du territoire montagnard (stations de sports d'hiver, via ferrata, école de guides) qu'il encadre sur place, il témoigne à la fois des atouts et des travers de la Chine d'aujourd'hui. En s'appuyant sur son expérience du terrain, il livre également son sentiment sur la question tibétaine, tout en sachant que son témoignage à contre-courant suscitera le débat tant le sujet est complexe et épineux.
Ce récit est celui d'un diplomate français en Chine; c'est aussi celui d'un alpiniste ayant participé à quatre expéditions sur l'Everest, dont la fameuse opération Sagarmatha en 1988, première ascension retransmise en direct à la télévision française.
Montagne, aventure, environnement, économie, droits de l'homme, religion, politique internationale : le large spectre des sujets abordés dans cet essai autobiographique en fait tout l'intérêt.

Guide de la Compagnie de Chamonix-Mont-Blanc d'origine alsacienne, Serge Koenig a été professeur à l'École nationale de ski et d'alpinisme durant dix-sept ans et conseiller au cabinet du ministre des Sports de 2002 à 2007. Depuis, il travaille auprès du consulat de France à Chengdu en Chine, où il est en charge de la coopération Alpes-Sichuan pour le développement et l'aménagement touristique et sportif en montagne.

Courrier des auteurs le 21/09/2013

1) Qui êtes-vous ? !
À la fois un «diplo jeuno» qui veut toujours mieux connaitre le monde et un «post-ado quinca» qui aspire toujours à vivre avec exaltation... Les Chinois m'appellent «Gao Ning» ce qui signifie littéralement «altitude en sérénité» mais j'avoue avoir parfois du mal à me maintenir au niveau du second terme...

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Explorer les faces montagneuses, politiques, diplomatiques, économiques, religieuses et... de la Chine de l'ouest.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Rien ici n'est facile mais tout est possible et imaginable. Et il faut s'attendre à ce que le nouveau modèle chinois qui surgira de cette recherche d'une société harmonieuse puisse surprendre le reste du monde..."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
J'aimerais à sa modeste mesure qu'elle puisse ressembler à une musique atypique jouée et chantée par un Klaus Nomi.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les réalités vécues de cette Chine de l'intérieur largement méconnue en Occident, en m'appuyant sur de grandes et de petites histoires généralement expérimentées sur le terrain.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires