"Un Monde à part" de Jean-Marie Colombani ,Catherine Vincent chez Plon (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Un Monde à part
Un Monde à part — Le choix des libraires

Résumé

Lorsque Jean-Marie Colombani quitte Le Monde en juin 2007, après plus de treize ans passés à la tête de ce groupe si particulier, il est finalement soulagé. Les mois précédant son départ ont été sans merci. Une guerre de pouvoir à la hauteur de l'influence de ce Monde qu'il a façonné entouré d'Alain Minc et d'Edwy Plenel. Six ans plus tard, Le Monde, désormais détenu par le trio Bergé-Niel-Pigasse, est rentré dans le rang. Les rêves d'indépendance ne sont plus qu'un lointain souvenir et Jean-Marie Colombani a tourné la page pour se consacrer à l'information sur Internet.
Parti de l'ancien Monde pour arriver dans le nouveau monde, il raconte dans ce livre d'entretiens avec Catherine Vincent ses combats, ses victoires. Il confesse ses erreurs. Il exprime aussi ses espoirs pour l'avenir et sa confiance dans le journalisme sur Internet. Parce que l'information est vraiment un monde à part.

Directeur du Monde entre 1994 et 2007, Jean-Marie Colombani est aujourd'hui le patron de Slate.fr. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Au fil du Monde et Un Américain à Paris, tous deux publiés chez Plon.

Ex-rédactrice en chef de La Correspondance de la presse et du site d'information économique e24.fr, Catherine Vincent est actuellement directrice de la communication de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD).

La revue de presse : Patrick Eveno - Le Monde du 20 juin 2013

Plus de quarante livres ont été publiés sur le journal Le Monde depuis sa fondation en décembre 1944. Il faudrait y ajouter un nombre incalculable d'articles, de thèses et de Mémoires...
Un Monde à part, le livre que publie Jean-Marie Colombani, est pourtant de nature différente : c'est en effet un ouvrage écrit par un ancien directeur, qui a occupé ses fonctions de 1994 à 2007. Deux mandats successifs d'une durée égale à ceux de Jacques Fauvet (1969-1982), loin derrière le fondateur, Hubert Beuve-Méry (1944-1969), mais largement supérieure à celle des autres directeurs, André Laurens, André Fontaine, Jacques Lesourne, et Eric Fottorino. Il n'est pas facile, pour qui a tellement pesé sur la vie du journal, d'écrire sur cette période marquée par un renouveau du titre, par la constitution d'un groupe de presse, puis par des années de délitement des collectivités (journalistes et salariés, actionnaires et décideurs, lecteurs et observateurs) qui composaient ce groupe à la géographie toujours mouvante.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires