"Harriet" de Elizabeth Jenkins chez Joëlle Losfeld (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Harriet
Harriet — Le choix des libraires

Résumé

Londres, fin du XIXe siècle. Harriet est une jeune femme un peu simple d'esprit mais coquette et pleine de vie. Sa famille, fortunée, la chérit et la protège des aléas de l'existence, du moins jusqu'à ce qu'un jeune lord au charme ténébreux, Lewis Oman, la séduise et la persuade de l'épouser. Sous prétexte d'emmener Harriet à la campagne, il l'enlève à sa famille et, avec la complicité de son amante et d'un autre couple, séquestre la jeune femme dans un cottage isolé. Enceinte, elle est mal nourrie et maltraitée. Ses cris de plus en plus faibles, et ceux de son bébé, apitoieront-ils les ravisseurs, qui mènent une vie confortable et débauchée dans la maison voisine ?

Décrivant avec finesse la cruauté et la perversité des protagonistes de ce fait-divers qui avait scandalisé l'Angleterre victorienne, Harriet donne la mesure du talent d'Elizabeth Jenkins. Cette dernière, née en 1905, est morte à l'âge de cent quatre ans en 2010. Elle a publié une vingtaine de romans et de biographies dont celle très remarquée sur Jane Austen. En 1954, elle reçoit le prix Femina Vie heureuse pour Le lièvre et la tortue.

La revue de presse : Eric Chevillard - Le Monde du 20 juin 2013

L'écrivain britannique Elizabeth Jenkins, morte en 2010 à l'âge de 104 ans, obtint en 1958 le prix Femina pour Le Lièvre et la Tortue (Plon), mais son roman Harriet, qui date de 1934, n'avait jamais été traduit en français. L'histoire qu'il relate se passe cinquante ans plus tôt et, pourtant, la patine de ce double contretemps n'atténue en rien sa noirceur. En découvrant par hasard ce fait divers déjà ancien dont le considérable retentissement n'avait cependant pas excédé l'époque victorienne, la jeune romancière, admiratrice de Jane Austen et de Virginia Woolf, se met au défi d'écrire, dira-t-elle plus tard, " l'un des premiers romans, sinon le premier, dans lequel un écrivain raconte une histoire réelle avec les véritables prénoms et tous les détails biographiques à sa disposition, mais avec la pénétration imaginaire et l'intensité qui relèvent du romancier "...
Lisez. Vous parcourrez à genoux les derniers lacets de ce chemin de croix. Vous deviendrez rémouleur pour affûter vous-même le glaive de la justice et venger Harriet. Au reste, ça ne peut que finir mal aussi pour les vampires, quand ils ont bu tout le sang de leur victime.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires