"La vengeance de Baudelaire" de Bob Van Laerhoven chez Ma éditions (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La vengeance de Baudelaire
La vengeance de Baudelaire — Le choix des libraires

Résumé

Paris, septembre 1870, la guerre fait rage. Les premiers obus tombent sur la ville assiégée. Les ouvriers meurent de faim tandis que l'aristocratie se réfugie dans l'orgie et le spiritisme. C'est dans cette atmosphère chaotique que Paul Lefèvre, énigmatique commissaire assidu des maisons closes parisiennes, et son ami, l'inspecteur Bernard Bouveroux, homme curieux et cultivé, auront à résoudre une série de crimes hors du commun. Toutes les victimes portent un message, sous forme de vers extraits du très controversé recueil Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire, mort trois ans auparavant.

À mesure que l'enquête progresse sur un chemin encombré de subterfuges et de mensonges, les masques se craquèlent puis tombent, jusqu'à révéler un obscur secret au sein même de la famille Baudelaire.

NOTE DE L'EDITEUR : La Vengeance de Baudelaire a reçu, en 2007, le prix Hercule
Poirot du meilleur roman à suspense. Le rapport du jury indique : «Bob van Laerhoven pratique magistralement un exercice d'équilibre délicat entre le style et le contenu. Ajoutez-y les figures tragiques dépeintes de façon convaincante et les personnages mystérieux qui peuplent ce livre et nous avons un lauréat qui rehausse considérablement l'éclat de cette édition anniversaire du Prix Knack Hercule Poirot.»

Bob Van Laerhoven est né en 1953 près d'Anvers. Il est à la fois auteur de romans, de récits de voyages, de livres pour enfants, de pièces de théâtre, de biographies, de recueils de poésie, d'essais, d'ouvrages de non fiction, de lettres, de chroniques et d'articles. Son roman La Vengeance de Baudelaire a remporté en 2007 le prix Hercule Poirot du meilleur roman flamand à suspense.

Courrier des auteurs le 16/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis un auteur belge flamand qui a publié plus de trente ouvrages aux Pays-Bas et en Flandres. En 2007, j'ai reçu le prix Hercule Poirot du meilleur roman à suspense pour De Wraak van Baudelaire, qui vient d'être traduit en français sous le titre La vengeance de Baudelaire.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'histoire se déroule en 1870, dans un Paris assiégé par les Prussiens. Un mystérieux assassin semble vouloir se venger de tous ceux qui ont insulté ou rabaissé Charles Baudelaire de son vivant. À cette époque, cela fait trois ans seulement que le grand poète est mort. Alors que la guerre fait rage et que les pauvres meurent de faim, les Parisiens sont fascinés par ces étranges meurtres, qui semblent être liés au célèbre recueil de poèmes de Baudelaire, Les Fleurs du mal... Chargé de résoudre cette énigme, le commissaire André Lefèvre se retrouve bientôt empêtré dans un imbroglio qui reflète l'état d'esprit, sombre et enclin à tous les excès, d'une société française en pleine mutation. Lefèvre finit par découvrir un bien insolite secret de famille, qui a des ramifications jusqu'à la cour de l'empereur... ainsi que dans l'histoire familiale de Baudelaire.

Au-delà du suspense, La Vengeance de Baudelaire se veut également une représentation artistique des «Temps nouveaux», qui étaient en train de bouleverser cette époque. La seconde moitié du XIXe siècle a connu l'essor de «l'art pour l'art». Les modernistes tels que Baudelaire voulaient pouvoir explorer le Moi Intérieur en toute liberté, aussi bien sexuelle qu'artistique. Mais ces hédonistes vivaient dans une société qui restait profondément conservatrice, malgré les apparences. Dans de nombreuses familles, par exemple, les enfants illégitimes étaient cachés comme un secret honteux.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Je choisirais la première du roman :
«La vie et la mort avaient appris au commissaire à aimer la poésie et les femmes légères.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le Crépuscule des dieux, de Wagner. Baudelaire adorait Wagner, et lui avait même écrit : «Votre musique est comme la mer, elle me submerge».

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un roman à tiroirs, une énigme haletante et brûlante, une description haute en couleur d'une ville en guerre, où le fossé entre noblesse et ouvriers se creuse jusqu'à devenir insoutenable et où voleurs, meurtriers et médiums tentent de survivre en escroquant et en tuant. Enfin et surtout, un hommage rendu à l'immense poète français qu'est Baudelaire, à travers une histoire qui explore les plus noirs recoins de l'âme.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires