"Terrorisme et risk management : World Trade Center, 26 février 1993" de Jacques Charbonnier chez Lavauzelle (Panazol, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Terrorisme et risk management : World Trade Center, 26 février 1993
Terrorisme et risk management : World Trade Center, 26 février 1993 — Le choix des libraires

Résumé

Si le terrorisme, qui fait désormais partie de notre vie quotidienne, est de toutes les époques, la fin du siècle dernier, parsemée de faits sanglants hautement médiatisés, marque un tournant dans l'histoire, et l'explosion qui ébranla le World Trade Center de Manhattan en février 1993 signe le début d'une nouvelle étape, caractérisée par la volonté de s'attaquer à un très grand nombre de vies tout en s'efforçant de porter atteinte à l'hégémonie d'une grande puissance et à son image.
Mais si cette tentative destructrice, appelée à préfigurer un attentat ultérieur bien plus sanglant, illustre le caractère planétaire du terrorisme, l'auteur s'attache d'abord à en décrire les autres éléments inscrits dans le contexte américain, à savoir l'existence d'une importante communauté islamique et la présence, dans la métropole des États-Unis, d'une cible emblématique de la puissance économique américaine, le World Trade Center de Manhattan et son Agence gestionnaire, Port Authority of New York and New Jersey. Puis il décrit les acteurs, les préparatifs et l'exécution de l'attentat, les conséquences de celui-ci et les instances judiciaires, pénales et civiles, qui suivirent.
Enfin, se plaçant dans la perspective du risk management (ou management des risques), discipline dont il expose brièvement la philosophie, les objectifs et la méthodologie, l'auteur montre les failles de la politique et des programmes de sécurité du World Trade Center, permettant la réalisation d'une agression qui aurait pu être évitée en utilisant la discipline du risk management et en recourant à certaines procédures touchant l'information des membres de l'Agence et l'organisation de celle-ci.
Ce livre, qui est le seul à traiter en français du premier attentat du World Trade Center, s'adresse à plusieurs publics : les enseignants ou les étudiants des cycles de licence, maîtrise ou doctorat, dans les programmes desquels figurent les matières du risk management et de la gestion de crise, les cadres d'assurance (compagnies, agents ou courtiers traitant des risques d'entreprises), les gestionnaires de risques ou consultants en risk management, ainsi que toutes personnes qu'intéressent la question du terrorisme et les réponses à lui opposer.

L'auteur a d'abord travaillé dans différentes sociétés d'assurance françaises ou étrangères, puis il a enseigné à l'Institut des Assurances de Lyon, Université Jean Moulin - Lyon 3, à l'Institut International des Assurances de Yaoundé ainsi qu'à l'Institut du Management des Risques, de Bordeaux, tout en animant en France, au Maghreb, en Afrique et au Vietnam, des séminaires de formation continue sur le risk management, le marketing en assurance, l'organisation des sociétés d'assurance, l'audit des assurances, et la prévention des accidents du travail, thèmes sur lesquels il a écrit près de vingt ouvrages et de nombreux articles de revue.

Jacques CHARBONNIER est docteur en droit de l'Université Jean Moulin - Lyon 3, avec une thèse sur les institutions et les pratiques d'assurance en Afrique du Nord, des origines à nos jours. Il a récemment publié «Islam : droit, finance et assurance» aux Editions Larder.

Courrier des auteurs le 15/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Un ancien cadre d'assurance reconverti dans l'enseignement et la formation continue. Devenu consultant en risk management et professeur de l'Institut des assurances de Lyon (Université Lyon 3) et passé à l'honorariat après 27 ans d'activité d'enseignant.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La façon dont le recours au risk management peut permettre de faire échec à un risque majeur tel que le terrorisme.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Le terrorisme fait désormais partie de notre vie quotidienne, car il n'épargne aucune partie du monde, aucune classe de la population. Son cortège de morts et de blessures produit des effets dévastateurs sur les personnes et sur leurs proches, et il agit sur l'opinion au point de créer et d'entretenir une atmosphère de deuil et d'effroi. (avant-propos)

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La cantate «Storm Cloud» du compositeur australien Arthur Benjamin

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une possibilité d'échanges, étant précisé que je considère tout jugement critique comme une source d'enrichissement.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires