"Les venins de la cour" de Karin Hann chez Rocher (Monaco, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Les venins de la cour
Les venins de la cour — Le choix des libraires

Résumé

1675. Éloïse, la fille de Mathieu et d'Althéa de Mergenteuil, a grandi loin de la Cour. Frivole et ambitieuse, elle rêve d'y faire son entrée. Invitée par Mme de Montespan, favorite du roi et amie de sa mère, elle ne tarde pas à se faire épouser par le comte Enguerrand de Vermonfort. Mais brutalement, la jeune comtesse se trouve compromise et, menacée d'emprisonnement, se réfugie au couvent de Moret. L'affaire des poisons éclate et l'étau se resserre autour de la fugitive, tandis que le lieutenant de police Gabriel Nicolas de La Reynie poursuit ses enquêtes, mettant en lumière l'implication des plus hauts personnages du royaume...

À travers l'histoire d'Éloïse de Vermonfort, nous entrons au coeur d'une des plus grandes affaires criminelles de tous les temps. De Louvois à Colbert, de Fouquet à la mystérieuse Mauresse de Moret, Louis XIV tente de préserver les secrets de l'État. Mais la cour de France bruisse de toutes ces abominations, que le Roi-Soleil ne parvient pas à étouffer. Les Venins de la Cour nous les restituent dans leur aspect redoutable, mais aussi somptueusement romanesque.

Karin Hann, doctorante en lettres, est membre du jury du prix Marcel Pagnol et du Grand Prix du roman historique. Les Venins de la Cour nous offrent la suite de son premier roman, Althéa ou la Colère d'un roi (Robert Laffont, 2010). Elle a également publié Les Lys pourpres en 2012, aux Éditions du Rocher.

Courrier des auteurs le 22/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Une femme écrivain passionnée par l'Histoire, et qui n'oublie jamais que la grande histoire dépend de la petite, et que les grands de ce monde sont avant tout des hommes !

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'affaire des poisons qui a ébranlé le trône de Louis XIV lorsqu'on a découvert que les poisons et autres philtres circulaient à la Cour. Une grande partie des dossiers ont alors été classés "secrets d'État" tant le scandale était grand ! Des années plus tard, le roi, sentant la mort venir, a brûlé toutes les archives "sensibles" pour que la postérité ne sache rien de cette horrible affaire. Manque de chance, Gabriel Nicolas de la Reynie, le policier zélé qui a enquêté sur tous ces crimes avait tout consigné !

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La dernière bien sûr !
Gabriel Nicolas de la Reynie. Un homme qui avait rendu cet oubli impossible et grâce à qui les siècles futurs devaient recueillir cet écho lointain du temps.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
N'importe quelle oeuvre de Lully ! Aucun autre musicien ne reflète autant le grand Siècle !

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'amour de l'Histoire et du voyage dans le temps. Tout est historiquement vrai dans mes livres, mais on l'aborde par les voies romanesques, ce qui est bien plus agréable !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires