"Le retour des hirondelles" de Jacques Mazeau chez Archipel (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le retour des hirondelles
Le retour des hirondelles — Le choix des libraires

Résumé

Trois ans déjà que les Allemands sont entrés à La Charité-sur-Loire. Destins contrariés, rancoeurs attisées, vengeances secrètes : la vie ne sera plus jamais la même aux Quatre-Vents.

Déjà l'étau se resserre autour d'Emma dont les enfants sont juifs par leur père. La jeune femme hésite pourtant à rejoindre le maquis des Bertranges, où l'attend son amant. Ne bénéficie-t-elle pas de l'indulgence de Klaus Mayer, l'officier allemand qui s'est épris de Marie ? Ne doit-elle pas continuer à renseigner la Résistance ?

Elle ignore cependant que Mayer n'est plus en odeur de sainteté à la Kommandantur et qu'un autre danger se profile. Armand et Blanchard, ceux-là mêmes qui l'ont dépossédée et se sont fait un métier de spolier les biens juifs, ont juré sa perte, celle de ses enfants et l'anéantissement de la Résistance locale. Dénoncer est si facile...

Mais pour combien de temps encore ? En cette année 1943, le cours de la guerre et les convictions vacillent. Déjà le jour approche où chacun paiera ses erreurs... au prix fort.

Né en 1949, Jacques Mazeau, ancien conseiller municipal de La Charité-sur-Loire (Nièvre), est l'auteur de plus de vingt romans. Les éditions de l'Archipel ont publié, dans la collection «Trio», Le Pré aux corbeaux (2009), La Ferme d'en bas (2010) et La Rumeur du soir (2011), ainsi qu'une saga (La Ferme de l'enfer, Le Vent de la colère et Amères récoltes) dont Le Retour des hirondelles constitue l'ultime volet.

Courrier des auteurs le 22/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Un écrivain bien sûr, encore que je préfère me présenter comme un feuilletoniste. En effet, je raconte des histoires à la manière d'un témoin, souvent situées dans un passé récent et dans des environnements que j'ai bien connus, enfant.
En même temps, j'ai toujours souhaité me situer dans le temps présent, ne pas perdre le contact avec le monde qui bouge, d'où une activité professionnelle intense comme consultant auprès d'entreprises internationales. Passionné par la vie de la cité, je suis également engagé dans l'action politique.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Ce livre est le quatrième tome de la saga «La ferme de l'Enfer» parue aux Éditions Archipel qui se déroule des années 30 à la fin du second conflit mondial. Saga qui met en scène l'histoire d'une famille d'exploitants agricoles de la Nièvre propulsée dans la guerre et ses conséquences.
On suit ainsi l'évolution de plusieurs personnages, confrontés le plus souvent à des situations exceptionnelles et donc contraints de se dépasser, d'aller jusqu'au bout de leurs convictions et de leurs passions.
Dans ce tome qui couvre les années 43 à 45, tout gravite évidemment autour des thèmes de la collaboration ou de la résistance...

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Elle ferma les yeux. Ses pensées s'envolèrent vers sa geôle, théâtre de tant de souffrances et de doutes. Mais elle se reprit. Elle devait songer à l'avenir. À ce qu'elle ferait dans les mois à venir pour construire une France nouvelle... Un objectif qui justifiait de pardonner à ceux qui, telle Marie, avaient fait tant de mal à leur pays. Elle s'endormit avec la certitude que rien n'était fichu. Que ce conflit, aussi dévastateur qu'il eût été, n'arrêterait pas le progrès.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«Brothers in arms» de Dire Straits

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le fait qu'il faut toujours approfondir sa connaissance de l'âme humaine pour mieux comprendre et accepter ce qui fait à la fois la beauté et le drame de notre condition.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires