"Purgatoire des innocents" de Karine Giebel chez Fleuve noir (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Purgatoire des innocents
Purgatoire des innocents — Le choix des libraires

Résumé

Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux.
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux.
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang.
Deux morts et un blessé grave.
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces.

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal.
Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...

Karine Giébel a été deux fois lauréate du Prix Marseillais du Polar : en 2005 pour son premier roman Terminus Elicius et en 2012 pour son sixième livre Juste une ombre, également Prix Polar francophone à Cognac. Les Morsures de l'ombre, son troisième roman, a reçu le Prix Intramuros, le Prix Polar SNCF et le Prix Derrière les murs. Meurtres pour rédemption est considéré comme un chef-d'oeuvre du roman noir. Ses livres sont traduits dans plusieurs pays, et pour certains, en cours d'adaptation audiovisuelle.
Purgatoire des innocents est son septième roman.

Le choix des libraires : choisi le 13/06/2013 par Romain Boyer de la librairie LA RENAISSANCE à CREIL, France

Un braquage qui tourne mal contraint quatre voleurs de bijoux à se réfugier en pleine campagne chez un vétérinaire afin d'extraire une balle perdue.
Cette maison isolée s'avère être le repaire d'un couple diabolique qui va leur faire vivre un enfer...

Courrier des auteurs le 25/06/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Quelqu'un qui ne peut se passer d'écrire...

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Il y en a plus d'un. L'amour fraternel, l'amitié, la peur, la haine, le courage, l'enfermement, la folie...

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
J'ai eu une vie. Voilà ce que j'en ai fait.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La Grande Messe Inachevée.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les émotions que j'ai ressenties en écrivant ce roman...

La revue de presse : François Lestavel - Paris-Match, juin 2013

Le soleil du Var a-t-il grillé tout sentiment de compassion chez Karine Giebel ? Question raisonnable tant l'auteure prend plaisir à faire de nous les otages d'un cauchemar où l'on ressent chaque torture physique et mentale infligée aux malheureux héros...
Giebel cherche, et trouve, l'efficacité maximale. Difficile pour le lecteur d'échapper à son emprise au coeur d'un huis-clos horrifique où l'enfer, c'est vraiment les autres.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires