"Nina" de Simonetta Greggio ,Frédéric Lenoir chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Nina
Nina — Le choix des libraires

Résumé

Oublie-t-on jamais son premier amour ?

Adrien a décidé de mourir. Mais alors qu'il s'apprête à avaler un mélange de médicaments, resurgit le souvenir de Nina, une jeune Italienne avec qui il a passé, enfant puis adolescent, des vacances lumineuses sur la côte amalfitaine. Repoussant son suicide d'un soir, puis d'un autre, il lui écrit une longue lettre qui devient, au fil des nuits, la bouleversante déclaration d'amour qu'il n'a jamais osé lui faire. Il ne se doute pas que ses mots toucheront plusieurs existences : la sienne et celle de Nina d'abord, mais également celle de tous ceux qui, de près ou de loin, seront émus par son écriture.

Italienne, Simonetta Greggio écrit en français. Elle est l'auteur de cinq romans parus chez Stock, dont La douceur des hommes (2005), Dolce Vita 1959-1979 (2010) et L'homme qui aimait ma femme (2012).

Philosophe, sociologue et historien des religions, Frédéric Lenoir dirige la rédaction du Monde des religions ; il produit et anime sur France Culture une émission hebdomadaire. Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, traduits dans une vingtaine de langues et vendus à quatre millions d'exemplaires. Parmi ses derniers succès : La guérison du monde, L'âme du monde et Petit traité de vie intérieure.

Le choix des libraires : choisi le 01/06/2013 par Frédérique Franco de la librairie LE GOÛT DES MOTS à MORTAGNE-AU-PERCHE, France

Un soir, Adrien décide de se suicider, las de vivre et ne trouvant plus aucun intérêt à sa vie. Il repense alors à Nina, son grand amour de jeunesse et commence à lui écrire. Déchirante lettre d'adieu à celle qu'il n'a pas revue depuis 20 ans et vibrante déclaration d'amour qui va lui faire retarder son geste fatal...
Le duo Frédéric Lenoir et Simonetta Greggion excelle pour nous tenir en haleine avec cette histoire bouleversante dans laquelle il est question d'écriture, de nostalgie et de regret, et bien sûr d'amour. L'écriture très agréable nous laisse le temps de nous attacher progressivement aux personnages, y compris les personnages dits "secondaires" qui gravitent autour d'Adrien.
Nina est une très belle histoire d'amour. Une histoire poignante qui réserve bien des surprises...

La revue de presse : Valérie Trierweiler - Paris-Match, juin 2013

Mêler deux plumes dans le même encrier, ça n'est pas si courant. Un peu de rose, un brin de bleu. Une touche féminine, une patte masculine, et l'écriture s'en ressent joyeusement. Comme une boule à facettes qui présenterait tantôt le talent de l'un, tantôt celui de l'autre. Frédéric Lenoir et Simonetta Greggio viennent de mettre au monde «Nina»...
Greggio est italienne, elle écrit en français. On peut tenter de deviner l'inspiration de l'une, le souffle de l'autre. Mais pour quoi faire, après tout ? L'union est idéale. Les mots filent le parfait amour comme les personnages de ce roman l'ont rêvé. Pas un amour ordinaire, mais celui d'une vie...
Même si on peut imaginer qu'un roman signé de ce duo terminera de façon heureuse, l'histoire n'en prend pas le chemin. Pourtant, «Nina» s'apparente à un roman léger, parfois même à une comédie sur laquelle soufflerait un vent frais venu d'Italie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires