"Une terre si froide" de Adrian McKinty chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Une terre si froide
Une terre si froide — Le choix des libraires

Résumé

«Par moments Une terre si froide fait penser à James Ellroy par la précision et l'intensité de la langue.»
The Glasgow Herald

Printemps 1981. Nouvellement promu et envoyé à Carrickfergus, en Irlande du Nord, le détective Duffy a à peine le temps de défaire ses valises qu'il est envoyé sur deux affaires apparemment différentes : ce qui apparaît comme le tout premier serial killer d'Irlande, et le suicide d'une jeune femme qui n'est pas tout à fait ce qu'il semble être. La tâche n'est pas simple, surtout quand l'une des victimes, directement impliquée avec l'IRA, a été aperçue juste avant sa mort faisant des affaires avec leur ennemi juré, le UVF. Pour Duffy, la question de savoir de quel côté pencher ne se pose pas : étant policier et catholique, tout le monde le déteste...L'Irlande des " événements " est décrite avec une intensité vibrante et le personnage de ce détective hors du commun donne à voir les effets de la haine entre catholiques et protestants.

Adrian McKinty est né et a grandi à Carrickfergus, Irlande du Nord. Après avoir étudié la philosophie à l'université d'Oxford, il a émigré aux États-Unis puis en Australie. Une terre si froide est le premier opus d'une trilogie consacrée à Sean Duffy.

Le choix des libraires : choisi le 27/06/2013 par François Reynaud de la librairie LES CORDELIERS à ROMANS-SUR-ISÈRE, France

Irlande du nord, 1981. Dans un petit commissariat de Carrickfergus plus habitué à traiter les délits de nature politique opposant les catholiques aux protestants, c'est le grand embarras : à quelques jours d'intervalle, deux homosexuels ont été retrouvés assassinés. Un serial killer homophobe - le premier du pays ! - sévirait-il en terre d'Ulster ? Impossible ! Pas de ça chez nous, clament les gradés du coin. Ni des uns, ni des autres d'ailleurs : homos, tueurs en série... ça n'existe pas par ici. Et comme personne ne veut vraiment de cette affaire mineure, c'est Sean Duffy, le nouveau sergent tout juste sorti du moule qui va s'y coller.
Sean Duffy ! Pauvre garçon. Une anomalie dans ce pays ! Pensez donc. Un catholique au service d'une police protestante. Comment est-ce possible ? ! Pas simple tout de même. Résultat ses collègues loyalistes se méfient de lui (comment avoir pleinement confiance un catholique ?) et la population occupée le considère comme un exemple sans équivalent de traîtrise... Il n'a pas fini d'en baver d'autant que très vite, on comprend que cette affaire un peu honteuse implique l'un des deux camps en conflit...
Sur fond de grève de la faim des membres de l'IRA dénonçant leur conditions d'incarcération, ce polar aux accents politiques est avant tout le portrait d'un flic attachant au possible, jusque dans ses tourments les plus troublants qu'il doit se résoudre à régler le plus souvent d'un trait d'humour, au besoin d'un coup de poing.
Pluie, nuages bas, bières et briques de lait explosées sur le pare-brise composent ce polar très efficace.

Le choix des libraires : choisi le 30/05/2013 par Frédéric Boillot de la librairie INTERLIGNES à LIMOURS, France

Sean Duffu, inspecteur catholique, est nommé en Irlande du Nord, dans un environnement policier protestant et au beau milieu d'une population en pleine révolte après la mort de Bobby Sands, militant de l'IRA, après une longue grève de la faim. La mort rapprochée, et peut-être liée, de deux homosexuels fait craindre l'apparition d'un serial-killer, alors que la découverte d'un cadavre de femme pendu à un arbre laisse à penser à un suicide arrangé.
Tragique portrait de l'ambiance irlandaise au début des années 80, alors que la violence et l'intolérance gangrènent et minent l'ensemble de la société, des plus humbles aux plus hauts responsables politiques, dans les rues, les bars, les ateliers ou les familles. Lorsque des alliances, contre nature, se dessinent, elles se font toujours au détriment d'un plus faible ou contre l'intérêt collectif. Notre héros, que l'on devrait retrouver dans une trilogie à venir, a bien besoin de la musique et de la culture pour trouver un apaisement dans cet état de guerre.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires