"Ma mère est partout" de Nathalie Kuperman chez Ecole des loisirs (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Ma mère est partout
Ma mère est partout — Le choix des libraires

Résumé

Un matin pendant la classe, Joseph entend de drôles de bruits dans son cartable. Ça fait cratch critch et strompf. Serait-ce une souris ? un rat ? un monstre bizarre qui ne vit que dans les cartables ?
A la récréation, Joseph décide d'en avoir le coeur net. Il emporte son cartable dans un coin à l'abri des regards, et, très courageusement, il l'ouvre. A l'intérieur, ce n'est pas une souris, ni un rat. Ce n'est pas non plus un monstre. C'est sa mère, qui est là, un peu coincée entre le cahier de textes et le cahier de français.
- Maman, qu'est-ce que tu fais là ?
- Je suis venue t'apporter ton goûter. Tu l'avais oublié ce matin en partant.
Non, Joseph n'est pas en train de rêver, et le problème pour lui, c'est que cette histoire ne fait que commencer.

Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

Nathalie Kuperman aime par-dessus tout regarder le temps passer. Quand elle était enfant, les professeurs lui reprochaient de rêver, de ne rien faire. «Si faire signifie être constamment en activité, je trouve ça dangereux», dit-elle. Aujourd'hui, sans doute grâce à ces moments de rêveries qui la rendaient coupable de ne pas travailler ou même de ne pas s'amuser, Nathalie Kuperman vit en écrivant... des romans pour adultes (Le contretemps aux éditions Le Serpent à plumes, Rue Jean-Dolent, Tu me trouves comment, J'ai renvoyé Marta, Petit éloge de la haine, Nous étions des êtres vivants aux éditions Gallimard, Petit déjeuner avec Mick Jagger aux éditions de l'Olivier), des livres pour enfants et adolescents, de nombreuses histoires pour la presse jeunesse.
Mais aussi des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bandes dessinées : Olga dans Les p'tites sorcières et Les bobards d'Hubert dans Je lis des histoires vraies.

Aurélie Guillerey est née en 1975 à Besançon. Elle a suivi les cours de l'école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Depuis elle vit à Rennes où elle travaille pour la presse et l'édition. Elle conçoit des affiches et des programmes pour des compagnies de théâtre. Elle illustre essentiellement les textes des autres mais a créé deux albums en tant qu'auteure-illustratrice. Depuis quelques années, elle a recours à la palette graphique, outil numérique qui lui a permis de faire des trouvailles graphiques, d'être plus radicale dans ses choix tant pour la forme que pour la couleur. Elle a néanmoins dans son sac un carnet de croquis qui ne la quitte jamais où elle dessine avec de vrais crayons et où elle note plein d'idées pour ses albums à venir.

La revue de presse : Michel Abescat - Télérama du 29 mai 2013

Nathalie Kuperman, la plume piquante et fantaisiste, imagine une mère capable de se faire lilliputienne ou géante pour protéger son fils...
C'est drôle, rapide et plein de charme. Miel et vinaigre tout à la fois. Grandir, on le sait, n'est jamais de tout repos.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires