"Céline coupé en deux" de Eugène Saccomano chez Castor astral (Bègles, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Céline coupé en deux
Céline coupé en deux — Le choix des libraires

Résumé

Comment un même homme peut-il avoir deux vies tout en étant le même personnage ? Louis-Ferdinand Céline séduit les communistes avec Voyage au bout de la nuit, livre révolutionnaire, dit-on. Il porte beau dans les années 1930 avec des vestes de tweed et une faconde convaincante, fait l'éloge de Zola tout en lisant frénétiquement Léon Bloy. Céline n'est pas trépané. Il n'est pas forcément le docteur des pauvres. Il cache son argent au fond d'un jardin danois et fait croire qu'il est poursuivi par la police sur les toits de Copenhague. Au détour des années 1936 et 1937, pour des raisons que l'auteur rapporte par des témoignages réels ou qu'il imagine, Céline, en tenue de clochard, sombre dans les idées noires. Céline coupé en deux ! Deux vies pour un même homme. Le voyeur de lesbiennes, dragueur à la volée, devient un monogame mortifié. Celui qui ne supporte pas les Boches veut faire l'Europe avec les Allemands. Précurseur, visionnaire ? Un peu cinglé tout de même, mais génial.
Eugène Saccomano scénarise l'hallucinante traversée de l'Allemagne, Siegmaringen avec Pétain et Laval, et la pisseuse de Dresde. Céline vit dans ce livre des aventures délirantes, vraies ou non, dans des hôtels de Chicago, sur le pont du Gard ou à Vienne, chez les disciples de Freud. Et ailleurs, bien sûr. Céline coupé en deux est un roman fou, donc passionnant.

Eugène Saccomano, journaliste pour Europe 1 puis pour RTL, est devenu une légende pour les amateurs de football. Il a animé à la télévision une émission culte, «On refait le match» et a publié de nombreux livres consacrés au football. La littérature est son autre grande passion. Il est notamment l'auteur de Bandits à Marseille (Julliard), dont fut tiré le film Borsalino, ainsi que des romans Goncourt 32 (Flammarion) et Une romance marseillaise (Buchet-Chastel).

La revue de presse : Enrica Sartori - Le Magazine Littéraire, février 2013

Dans Céline coupé en deux, Eugène Saccomano s'intéresse à l'effondrement qui transforma le dandy de Médan en clochard de Meudon, et fait de Céline le personnage d'un roman célinien. Il ne faut pas chercher dans ce texte une vérité biographique, mais la description d'un effondrement. L'ouvrage parcourt les dates clés de cette vie, distille quelques saynètes érotiques et s'appuie sur des anecdotes racontées par Lucette Almanzor, Barjavel et Lucien Combelle, ancien secrétaire de Gide et ami de Drieu la Rochelle. Le journaliste, qui s'est déjà interrogé sur le destin de Céline dans Goncourt 32, raconte la transformation d'un médecin hygiéniste en clochard, d'un polygame en monogame, d'un génie littéraire en raciste ivre de haine.

La revue de presse : Jérôme Dupuis - L'Express, février 2013

Célinien de longue date, Eugène Saccomano, bouillonnant animateur d'On refait le match, refait ici Céline. Avec une petite tendance méridionale à voir des gangsters partout (n'oublions pas que "Sacco" est l'auteur du livre qui inspira Borsalino, avec Belmondo et Delon) et un prisme sexuel légèrement obsessionnel... Il n'empêche : bien qu'un peu romancée, cette biographie plaisante découpe bien les deux périodes de la vie de Céline. Et, en bon passionné de football, Saccomano nous révèle ce qui s'est passé dans le vestiaire intime de l'écrivain à la mi-temps.

La revue de presse : Grégoire Leménager - Le Nouvel Observateur du 24 janvier 2013

Aujourd'hui l'ex-animateur d'«On refait le match», dont il eut un jour l'idée en écoutant «le Masque et la Plume», confirme sa passion pour l'auteur de «Voyage au bout de la nuit» en lui consacrant un drôle de roman biographique, qui est loin d'être nul. Non seulement il dit avoir jadis causé du phénomène avec des gens comme Barjavel, Blondin ou Lucien Combelle, mais il témoigne d'une impressionnante maîtrise de toute la documentation disponible sur le sujet. Surtout, il prend la liberté de jouer avec elle, comme pour suggérer que le plus incroyable n'est pas forcément ce qu'on peut inventer sur ce personnage hors norme...
Ce n'est pas parce qu'on aime le foot qu'on est obligé d'écrire avec ses pieds.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires