"Les proies" de Thomas Cullinan chez Passage du Nord-Ouest (Albi, France)

en partenariat avec 20minutes.fr
— 
Les proies
Les proies — Le choix des libraires
  • Auteur : Thomas Cullinan 
  • Traducteur : Morgane Saysana 
  • Genre : Romans et nouvelles - étranger
  • Editeur : Passage du Nord-Ouest, Albi, France
  • Prix : 24.00 €
  • Date de sortie : 14/03/2013
  • GENCOD : 9782367870021

Résumé


Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.



En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.




Résumé


Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.



En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.




Résumé


Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.



En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.




Résumé


Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.



En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.




Résumé


Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l'intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie de recluses, pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.



En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de psychological sexual novel, Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.



La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 24 avril 2013


Après Warlock, d'Oakley Hall, Luke la main froide, de Donn Pearce, et Un Château en enfer, de William Eastlake, tous romans adaptés au cinéma, respectivement par Edward Dmytryk, Stuart Rosenberg et Sydney Pollack, les éditions Passage du Nord-Ouest ont l'excellente idée de publier Les Proies, de Thomas Cullinan (1919-1985), adapté à l'écran par Don Siegel en 1971.




La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 24 avril 2013


Après Warlock, d'Oakley Hall, Luke la main froide, de Donn Pearce, et Un Château en enfer, de William Eastlake, tous romans adaptés au cinéma, respectivement par Edward Dmytryk, Stuart Rosenberg et Sydney Pollack, les éditions Passage du Nord-Ouest ont l'excellente idée de publier Les Proies, de Thomas Cullinan (1919-1985), adapté à l'écran par Don Siegel en 1971.




La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 24 avril 2013


Après Warlock, d'Oakley Hall, Luke la main froide, de Donn Pearce, et Un Château en enfer, de William Eastlake, tous romans adaptés au cinéma, respectivement par Edward Dmytryk, Stuart Rosenberg et Sydney Pollack, les éditions Passage du Nord-Ouest ont l'excellente idée de publier Les Proies, de Thomas Cullinan (1919-1985), adapté à l'écran par Don Siegel en 1971.


Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires